Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

Pierre Darcis : L'amour à vif (Ed.Encre, coll. Étiquette noire, 1985)

Lucien est âgé de dix-huit ans. Il habite avec sa jeune belle-mère, Vanina. Celle-ci est défigurée depuis un accident de la route, qui causa la mort du père de Lucien. Pas simple, cette vie en commun. Vanina considère le jeune homme comme un petit crétin, un gamin incapable. Chaque jour, elle le rudoie et l'insulte. Néanmoins, Lucien est amoureux d'elle. Cette passion qu'il éprouve, malgré les rebuffades, date du jour où Vanina est entrée dans la vie de son père. Il est prêt à tout pour elle, la veut constamment auprès de lui. Comme elle est suicidaire, il s'arrange pour ne jamais la quitter. Pas par dévouement, par amour, et tant pis si Lucien n'est nullement récompensé en échange.

Vanina, elle est tellement mieux que cette petite garce de Mireille, avec laquelle Lucien a rompu sans ménagement. Et que Mme Bouchu, la précédente maîtresse de son père, qui se console désormais avec cet imbécile de Ramirez. (“La mère Bouchu a les jupes retroussées, on voit ses grosses cuisses à bourrelets et le système d'attaches compliqué de ses bas. Le jour où le paternel l'a fourré dans son lit, il avait une poussière dans l'œil, faut croire.”) Jeanjean, un copain de Lucien, ne peut pas le comprendre, lui qui sort maintenant avec ce peste de Mireille. De son côté, Vanina s'interroge toujours sur les circonstances de l'accident fatal. Bonne occasion pour Lucien de gagner la confiance de son attirante belle-mère. Pourtant, il n'est pas si facile de retrouver la vérité, ni d'obtenir certains témoignages favorables...

Brice Pelman fut un des piliers du Fleuve Noir de 1968 aux années 1990. Il débuta sa carrière d'auteur sous un autre pseudonyme, Pierre Darcis. Son épouse Nicolète et lui furent d'abord traducteurs pour la collection L'Aventure criminelle, dirigée par Pierre Nord. Ce dernier lui avait promis de publier ses romans, mais renâclait. Nicolète et Pierre Darcis formaient un couple très actif, dans les traductions. Il fallut qu'ils menacent Pierre Nord de le quitter, pour qu'il accepte enfin le tout premier roman signé Pierre Darcis...

Entre 1964 et 1967, quatre romans signés Pierre Darcis furent publiés aux éditions Le Masque : “Un pavé pour l'enfer” (1964) et “L'estompe” (1965) sont de très bons suspenses, “Le syndicat des agents doubles” (1965) et “Les cadavres de l'Elbe” (1967) sont des comédies d'espionnage. Puis Brice Pelman entra au sein de la collection Spécial-Police du Fleuve Noir. Il faillit réutiliser le nom de Pierre Darcis en 1981, quand il proposa “Échec au mage” chez Le Masque. Cet éditeur le refusa, Fleuve Noir le publia. Quelques années plus tard, le pseudo de Pierre Darcis servit une nouvelle fois, pour ce roman "L'amour à vif".