Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

Michel Lebrun : Un soleil de plomb (1958)

Gérard Dreuil est marié à Dorothée, propriétaire d'une maison de couture. Plus âgée que lui de six ans, son épouse fait preuve d'un caractère directif, possessif. Bien difficile à supporter, mais Gérard s'en accommode autant que possible. Dorothée a décidé un voyage en Espagne. Par hasard, dans un cabaret de Barcelone, Gérard retrouve Pascale, son ancienne petite amie, qui est toujours chanteuse. Elle l'entraîne dans une bodega du barrio chino, où ils évoquent ensemble leur passé commun. Ces retrouvailles font-elles vraiment plaisir à Pascale ? Elle semble avoir tiré un trait sur cette époque. Elle disparaît sans laisser ses coordonnées.

Un indice permet à Gérard de penser qu'elle va bientôt se produire aux Baléares. Avec habileté, il convainc Dorothée d'y séjourner. Il ne tarde pas à retrouver Pascale. Le couple se donne des rendez-vous nocturnes sur la plage. La jeune femme avoue à Gérard la vraie raison pour laquelle elle le quitta, quelques années plus tôt. Peut-être que si Gérard n'était pas marié, Pascale accepterait de revenir vivre avec lui ? Sans doute lâcherait-elle son actuel compagnon, Perez de Faber ? Gérard profite d'utiliser certaines circonstances pour éliminer son épouse. Pas de risque, puisque le rapport officiel conclut au simple accident.

De retour à Paris, Gérard apprend qu'il hérite de tout, y compris d'une assurance-vie dont il n'avait jamais entendu parler. Cazoulès, l'enquêteur de la Compagnie, imagine que Gérard a assassiné Dorothée pour toucher cette importante somme de l'assurance-vie. De son côté, Gérard est reparti à Barcelone, espérant y retrouver Pascale, qui a encore disparu. Il va devoir affronter Perez de Faber, un adversaire coriace qui souhaite conserver à tout prix la jeune femme auprès de lui. Se cacher de la police dans le barrio chino ne suffira sans doute pas à Gérard pour s'en sortir...

Petit hommage au romancier Michel Lebrun (1930-1996). “Un soleil de plomb” fut publié en 1958 dans la collection Un Mystère. Un de ses excellents titres, qui a été réédité en 1987 aux éditions Le Rocher (Les maîtres de la Littérature policière). On le trouve aussi chez Le Masque, (Les maîtres du Mystère). Un suspense fluide et intense à la fois, dans la meilleure tradition du polar.