Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

Jean-Pierre Alaux – Noël Balen : Un coup de rosé bien frappé (Éd.Fayard, 2014)

En cet automne, le célèbre œnologue Benjamin Cooker a rendez-vous sur la Côte d'Azur. L'expert en vins n'est guère attiré par la production viticole provençale, même s'il a des amis du côté de La Londe-les-Maures. L'ambiance de Saint-Tropez n'est pas non plus ce qu'il préfère. Il se rend sur le yacht de Jérôme Khan-Zack, riche homme d'affaire encore jeune, doté d'un bégaiement un brin gênant. Il vit entouré du séduisant skipper Jasmin, de l'homme à tout faire Jules, et ne va pas tarder à épouser Julieta, sensuelle Brésilienne. Jérôme Khan-Zack expose son souhait à Benjamin : en souvenir de ses origines et de son aïeul vigneron périgourdin, il souhaite acquérir un domaine viticole. C'est “La treille bleue” qu'il vise en particulier, propriété appartenant à une dame âgée, Jacqueline Marcarol.

En effet, veuve depuis cinquante ans, Mme Marcarol compte prendre des dispositions afin de léguer ses biens à un monastère des environs. Son notaire étant brusquement décédé, l'acte successoral n'a pu être encore entériné au profit de cette congrégation. Lorsque Benjamin se présente à la propriété, Mme Marcarol ne cache pas son mécontentement à son égard. Certes, son vieux maître de chai Jean Beauvallon n'a pas le prestige d'autres spécialistes, mais elle trouve injuste que l'œnologue n'ait jamais évoqué sa production. Si elle se montre ensuite moins acerbe, la vieille dame restera inflexible quant à sa décision. Y compris face au notaire qui a pris en charge les dossiers de son prédécesseur. Benjamin se demande si ces moines, si peu connaisseurs en vins, sont un choix judicieux.

Son collaborateur Virgile Lanssien a rejoint Benjamin. Ils sont invités à dîner sur le yacht, avec Khan-Zack et sa compagne. L'homme d'affaire revient sur ses origines, sur le destin fatal de ses parents. Natif du Périgord, Virgile va vérifier les affirmations de Khan-Zack, retrouvant même son véritable patronyme. Après une visite infructueuse chez les moines, Benjamin apprend qu'un crime a été commis dans les vignobles de “La treille bleue”. Il fait la connaissance de la journaliste radio Clara Joubert, bien informée car elle est l'amante de l'enquêteur Fabien Lenoir. Le jeune homme retrouvé assassiné est un des proches de Khan-Zack. Ce qui amène le lieutenant Garrouste jusqu'au yacht de celui-ci. Peu après le mariage de Julieta et Khan-Zack, un autre proche de l'homme d'affaires est supprimé...

 

Voici un nouvel épisode de la série “Le sang de la vigne”. C'est toujours avec grand plaisir que l'on retrouve Benjamin Cooker et son assistant Virgile, dans ces histoires à suspense autour de la thématique du vin. Ce sujet supposant des moments agréables, les auteurs veillent à ce que l'ambiance ne soit pas plus oppressante que nécessaire. Certes, il y aura un ou plusieurs meurtres, ainsi qu'une enquête officielle. Mais les héros restent en retrait de l'aspect investigations criminelles. Comme ils examineraient un bon cru, ils préfèrent sentir (ou même humer) le contexte, observer les nuances du comportement de chacun.

Faire l'étalage clinquant de sa fortune à Saint-Tropez, nous éloignerait plutôt des valeurs ancestrales de la viticulture. Si l'écrivaine Colette vécut dans la région (et y fit du vin), elle l'abandonna à cause du succès populaire de cet endroit, relancé plus tard par Françoise Sagan, Brigitte Bardot, et les fameux gendarmes. On s'intéresse davantage ici à ceux qui font autre chose que “des rosés pour barbecue, à boire glacé forcément, tant c'est de la pisse d'âne colorée à la fraise Tagada.” Nos héros risquent de déterrer de noirs secrets, et autres intentions malsaines. Une intrigue fort sympathique, dans la lignée de cette série de romans.