Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

Pierre Lemaitre : Rosy & John (Le Livre de Poche, 2014)

Le 20 mai, le policier Camille Verhœven est de retour à Paris après un congé exceptionnel. Ce gnome d'un mètre quarante-cinq n'exclut pas de passer sa soirée avec Anne, son amie de cœur. Un rendez-vous qui va être compromis. Car, si Verhœven, a peu porté attention à l'actualité, elle va le rattraper. À 17H, une explosion s'est produite rue Joseph-Merlin. Cet attentat aurait pu être meurtrier, ayant provoqué la chute d'un échafaudage. Par miracle, on ne compte que vingt-huit blessés, modérément graves. Les techniciens des secours ont été prompts à intervenir en professionnels, il est vrai. L'instigateur de l'explosion se trouvait à proximité des lieux, filmant l'évènement sur son téléphone portable.

Ce jeune homme de vingt-sept ans se nomme Jean Garnier. Ou John, officiellement. Il ne tarde pas à se livrer à la police, réclamant de parler à un seul interlocuteur, Verhœven. Il sera bientôt reconnu par Clémence K, jeune femme qu'il croisa peu avant les faits. Quant aux démineurs, ils s'aperçoivent que l'on a utilisé un obus datant de la Première Guerre Mondiale. Jean Garnier explique à Verhœven comment il s'y est pris pour trouver ces obus et organiser les attentats. En effet, il affirme que six autres bombes attendent d'exploser, une par jour tant qu'il n'aura pas ce qu'il exige. L'expert en déminage de la police estime que la version de Jean est parfaitement plausible.

Jean Garnier réclame que sa mère Rosie soit immédiatement libérée, et qu'on leur donne une somme de plusieurs millions pour fuir en Australie. Cette femme de quarante-six ans est en prison pour avoir tué la petite amie de son fils. Tandis que Louis Mariani, l'adjoint distingué de Verhœven, s'occupe de la coordination de l'enquête, les policiers se rendent à Bagnolet. C'est là qu'habitent ensemble Jean et Rosie. Une perquisition qui confirme la vie basique de la mère et de son fils. Dans le quartier, Jean a la réputation d'être bricoleur, mais peu courageux. Nettement insuffisant pour comprendre les motivations du poseur de bombes, pourquoi il tient tant à partir au bout du monde avec sa mère.

L'Antiterrorisme a pris le relais de l'interrogatoire de Jean. Sans le moindre succès celui-ci campant sur ses positions. Néanmoins, il accepte de confier à Verhœven qu'une bombe va exploser à 9H dans une école maternelle. Il y en a plusieurs centaines à Paris, des milliers en France. S'il faut évacuer tous le monde, ça ne va pas arranger les politiciens qui ont déjà du mal à gérer la crise due à cette menace. C'est par hasard qu'on va découvrir boulevard de Mulhouse un autre engin explosif, le cinquième programmé par Jean. Pour Camille Verhœven, il faut agir et comprendre au plus tôt l'attitude de Jean Garnier…

 

Pierre Lemaitre a été récompensé par le Prix Goncourt 2013. Mais il était déjà connu et apprécié des amateurs de polars. Pour sa trilogie consacrée au policier Verhœven (Travail soigné, Alex, Sacrifices) ainsi que pour ses deux autres suspenses (Cadres noirs, Robe de marié). Dès ses débuts, il nous a épatés par la magnifique construction de ses intrigues. Son écriture, quelque peu discutable pour ses tous premiers titres, s'est bientôt améliorée, devenant réellement stylée. On le vérifie d'ailleurs dès le départ dans le présent roman. Il s'agit d'une histoire plus courte (140 pages, quand même), quatrième volet inédit de la trilogie Verhœven. Oui, ça devient une tétralogie, mais combien de gens comprennent le sens de ce mot ? Tandis qu'une trilogie, on a l'habitude.

À travers certains portraits (le gamin à la clarinette, la pucelle attendant son futur amant, la femme de ménage Farida, etc.) se dégage une part d'ironie. Certes, la menace reste redoutable et les faits dramatiques, mais l'auteur nous invite à prendre ainsi un peu de recul. Il offre également à Verhœven des comportements prêtant à sourire. Ce polar est aussi une manière de montrer à ceux qui l'ignorent encore que Pierre Lemaitre est, hormis son Goncourt, un excellent romancier dans cette catégorie.