Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

Neil White : Les prochaines sur la liste (Éd.Philippe Rey, 2014)

Manchester est une des grosses agglomérations anglaises, à trois-cent-vingt kilomètres au nord de Londres. Âgé de trente-trois ans, Joe Parker y est avocat pénaliste. Pour traiter les affaires en cours, il est assisté de la quinquagénaire Gina Ross, ex-policière, et de la jeune Monica Taylor, étudiante en formation. Frère aîné de Joe, Sam Parker est inspecteur de police, à Brigade Financière. Marié à Alice, il est père de famille. Bien des années plus tôt, les Parker ont été frappés par un drame. Leur sœur Eleanor (Ellie) n'avait que dix-huit ans quand elle a été assassinée. Le criminel n'a jamais été retrouvé, malgré une enquête sérieuse à laquelle participa Gina Ross. Veuve, la mère de Sam et Joe Parker élève vaille que vaille leur sœur Ruby, âgée de treize ans. Joe reste marqué par ce meurtre.

Si l'avocat ne choisit pas toujours ses clients, c'est cette fois Ronnie Bagley qui fait appel à Joe, après avoir rejeté un cabinet concurrent. Carrie, la compagne de l'accusé, et leur bébé Grace, ont disparu après que Ronnie ait frappé la jeune femme de trente ans lors d'une dispute. Il a tardé plusieurs jours avant d'avertir la police, puis il s'accusa dans un premier temps d'avoir tué Carrie, revenant ensuite sur ses aveux. Au tribunal, Joe plaide l'absence de cadavres, afin d'obtenir la libération conditionnelle de Ronnie Bagley. Joe s'étonne un peu que la procureure, son ambitieuse amie Kim Reader, ne se montre pas plus combative. Bientôt libéré, Ronnie Bagley sera hébergé chez sa brave mère. Pendant ce temps, à l'insu de Joe, la police n'est pas inactive.

Sam Parker est contacté par la Brigade Criminelle, car le cas de Bagley leur pose question. Mais c'est surtout l'affaire Ben Grant, emprisonné depuis déjà longtemps, qui semble rebondir. Flic débutant, Sam procéda un peu par hasard à l'arrestation de ce tueur en série de jeunes filles. Ces derniers temps, quatre adolescentes ont disparu, ayant toutes un rapport direct avec des gens concernés par le procès de Ben Grant. Et il existe un lien avec Ronnie Bagley : sa compagne Carrie fut, avant leur rencontre, celle de Ben Grant. On va bientôt recenser une cinquième disparition. Julie McGovern ne sera peut-être pas la dernière. Joe, Gina et Monica se consacrent à la préparation de la défense de Bagley : “On ne le sent pas dangereux, mais on dirait qu'il cache quelque chose. Rien n'assure que les jurés le trouveront sympathique.” L'idéal serait de retrouver vivantes Cassie et Grace…

 

Ayant à son actif huit suspenses, Neil White n'est pas un débutant, mais c'est le premier titre de cet auteur traduit en français. Il a publié une série de romans ayant pour héros la sergent-détective Laura McGanity et le reporter Jack Garrett. Avec “Les prochaines sur la liste”, Neil White entame les enquêtes des frères Parker (qui se poursuivront avec “The death Collector”). Le rôle de Joe l'avocat peut apparaître prioritaire, puisqu'il s'agit de la défense d'un suspect. Les séances au tribunal et le milieu carcéral sont décrits avec grand soin. Toutefois, la fonction de Sam le policier a tout autant d'importance. Il n'est pas fâché, lui qui végète à la Financière, de revenir au cœur du terrain.

Personnages en opposition, les deux frères étant dans des camps opposés ? Certes, mais la mort de leur sœur Ellie reste un lien puissant entre eux, y compris avec leur mère et la jeune Ruby. Au départ, l'ambiance est professionnelle, aussi bien pour l'avocat que du côté des flics. Puis, avec des intermèdes évoquant l'assassin, et le duo Parker (et l'équipe de Joe) s'impliquant toujours plus, on va glisser vers davantage de froideur, de dureté. Le crime est sale et impitoyable, d'autant plus quand il comporte une forme vengeresse. Neil White fait monter la pression, dessinant ses personnages, ciselant à la perfection son intrigue, jouant avec un scénario qui “tient son lecteur”. Un nouvel auteur à découvrir, oui. On espère d'autres traductions de ses polars.