Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Stéphane Pajot : Anomalie P (Éd.L'Atalante, 2014)

Stéphane Pajot : Anomalie P (Éd.L'Atalante, 2014)

Tristan Madec est un Nantais des bords de Loire. Âgé de trente ans, habitant Trentemoult, il est conducteur d'éléphant. Si l'on fréquente l'Île de Nantes, on verra que c'est possible. Solitaire, Tristan vit avec son chat Dog. La mélancolie le gagne quand il songe à son frère jumeau Anton, qui s'est noyé quinze ans plus tôt dans le Lac de Grand-Lieu. Situé à une dizaine de kilomètres au sud de l'agglomération nantaise, c'est un vaste plan d'eau peu profond, abritant une faune et une flore d'une grande richesse. Quelques pêcheurs sont autorisés à y pêcher la civelle, coûteux alevin d'anguille apprécié des gourmets, objet de lucratifs trafics. Depuis toujours, les mômes de la région vont y capturer des grenouilles. Ce fut un des grands plaisirs de Tristan et Anton.

Pour retrouver les sensations d'antan et pour imaginer son jumeau vivant, Tristan utilise une drogue appelée batraxine. Elle lui permet de contrôler ses hallucinations, en cultivant le souvenir heureux de son frère. De même que la civelle, les crapauds servant de base à ce produit sont au cœur d'un trafic fructueux, mais pas sans danger. Le nommé Kalash, qui tient avec sa bien-aimée un fast-food à Morlaix, est aussi tueur à gages. Il vient de supprimer un maillon de la chaîne, un pêcheur, juste à côté de chez Tristan – qui n'a rien remarqué. Kalash se demande s'il doit éliminer ce voisin. Pendant ce temps, Tristan a décroché un job d'assistant pour un scientifique. Le Professeur Rostand s'intéresse aux difformités des grenouilles du Lac de Grand-Lieu, qui possèdent sept doigts.

Pablo Messager va épouser avec Barbara Daguerre. La vieille du mariage, le jeune Pablo se hasarde sur le Lac de Grand-Lieu, et disparaît soudainement. Tristan apprend ce triste fait divers par un copain devenu gendarme. Le mythe d'un silure géant s'attaquant aux hommes excite peu Tristan. Il est vrai que le Lac alimente d'autres légendes. Comme celle d'une cité jadis engloutie, Herbadilia, comparable à l'Atlantide ou la Ville d'Ys. Elle se serait transformée en royaume des grenouilles. Dans ce cas, il est a craindre que des enjeux de pouvoirs y troublent le côté paradisiaque de l'endroit, comme chez les humains. Dans ses voyages hallucinatoires sous batraxine, il peut arriver à Tristan d'y chercher son frère, qui aurait trouvé refuge dans cette ville secrète.

Le dealer de Tristan ayant été arrêté, il est probable que les enquêteurs s'occupent de lui bientôt, aussi. Encore ignore-t-il que Kalash rôde toujours dans les environs. Une certaine Gloria, rebelle et intrépide, est missionnée par ses congénères pour prendre contact avec Barbara, la fiancée de Tristan. De l'Île de Nantes à la Place du Bouffay, c'est un périple à hauts risques qui s'annonce pour la petite Gloria. Pourtant, c'est la condition pour que Barbara, Tristan, et leurs amis puissent espérer sauver Pablo…

 

Quand on pénètre dans un roman de Stéphane Pajot, il faut s'attendre à de l'imprévu. Lui qui a fouiné dans tous les recoins de la région nantaise et connaît la moindre anecdote sur cette agglomération, on pourrait penser qu'il s'agit d'un monomaniaque intransigeant qui ne plaisante pas avec l'Histoire. Il suffit de lire ses fictions pour réaliser que Stéphane Pajot fait preuve de beaucoup plus de fantaisie. C'est même ce qui guide ses intrigues, un imaginaire qui extrapole largement le quotidien urbain aussi bien que les légendes. L'Île de Nantes et ses machines, la ville et ses quartiers, la Loire et les décors bucoliques environnants, voilà le “terrain de jeu” exploré par cet auteur. Et quand il écrit un roman mêlant réalité parfois burlesque et onirisme, ça devient un véritable feu d'artifice.

Trouver un moyen pour faire voyager le héros désabusé, ce n'est pas faire l'apologie des stupéfiants. Celui évoqué ici peut rappeler le psilocybe, champignon psychotrope pas moins dangereux mais qu'on dit plus “gérable” que les drogues de synthèse. Plus enivrant que “cette espèce de drôlerie qu'on buvait dans une taule de Biên Hòa, pas tellement loin de Saïgon, Les volets rouges, chez Lulu la Nantaise”. Les trips de Tristan introduisent une part de poésie fantastique dans le récit, sorte de conte actuel. Délicieux cocktail composé d'une intrigue bien dosée, d'images douces-amères et de fins sourires, ce suspense de déguste avec volupté.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :