Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

Roland Sadaune : Un caddie nommé désir (Val d'Oise Éditions, 2015)

On est entre le 17e arrondissement de Paris et la banlieue avoisinante. Raphaël Darmont approche de la cinquantaine. Avec sa femme quadragénaire Véronique, hôtesse à l'accueil d'un hypermarché, ils forment un couple quelque peu orageux. Plusieurs raisons à ça, la principale étant les épreuves que Darmont a traversées, dont il a du mal à se remettre. Il fut impliqué, et blessé, dans un grave incident. “Le lieutenant Darmont ne se sortait pas trop mal du lynchage. Mais sitôt écoulés les mois d'hôpital et de rééducation, il se trouvait débarqué de la police. Les prétextes ne manquaient pas.” Il est désormais employé par la Sécuritex, un job lui laissant une certaine autonomie. Les humeurs de Véronique viennent aussi de ses soupçons envers la fidélité de son mari. Elle n'a pas forcément tort.

Sur le parking de l'hypermarché, Darmont a fait la connaissance d'une jolie brune. Il a été immédiatement fasciné par cette Malika Métoussi. Ils se sont donnés rendez-vous dans un restaurant, avant qu'il la suive chez elle. Face à la jeune femme décomplexée, Darmont s'est montré maladroit, gêné sans doute par la différence d'âge. Il admet ne pas avoir été à la hauteur. Lors de leur rencontre suivante, même s'il n'est toujours pas décontracté vis-à-vis d'elle, Darmont s'avère un peu plus performant. Dans l'entourage de Malika, il y a le jeune Kevin Danjoux, archétype de son époque et de son milieu. Et le nommé Cheb Brami, probablement bien plus inquiétant, qui se prétend le "frère" de Malika. Darmont comprend que c'est le bon moment pour décider de ne plus revoir l'excitante brune.

Néanmoins, il rend une visite clandestine à l'appartement de Malika. L'endroit n'est pas aussi déserté qu'il paraît : la jeune femme gît nue dans la douche, morte, tuée par balles. Elle a dissimulé un message posthume écrit pour Darmont, ce qui démontre que Malika se sentait en danger. Il considère cela comme un ultime cri d'amour de sa part. Il aura besoin de bien plus d'infos s'il veut mener son enquête parallèle. Darmont peut compter sur son ex-collègue Franck Limon, à condition que ses suspects personnels soit fichés. Malika a un peu menti concernant sa famille. C'est du côté d'un pavillon de Gennevilliers que Darmont espère découvrir une piste. Ce qui le mènera autour d'une manif en faveur des mal-logés, où il va se faire assommer. Le téméraire Darmont n'a pas dit son dernier mot…

 

Ne nous y trompons pas : un ancien flic déglingué reconverti dans la sécurité qui se lance dans des investigations, ça ne signifie nullement qu'il s'agisse ici d'un roman d'enquête. Non, c'est dans un polar noir que nous entraîne Roland Sadaune. Si l'on observe Darmont en planque, on comprend la tonalité du récit : “Au fil de l'attente, les douleurs physiques s'étaient réveillées et, maintenant, elles irradiaient son corps. Il enleva le Mauser de sous sa ceinture, se résigna à s'asseoir sur la première marche de l'escalier, et posa le pistolet près de lui. La lumière s'éteignit. Il se mit à penser, les yeux dans l'obscurité, le cul rafraîchi au contact du béton.” C'est une ambiance sous tension qui attend le lecteur.

Même sa troublante relation extra-conjugale avec Malika reste insatisfaisante aux yeux du héros de cette affaire, pourtant fortement entiché. Parce qu'il est marié, mais également parce qu'il sent une aura particulière, certainement énigmatique, autour de la jolie brune. Si Darmont écoute le rap de son époque, c'est plutôt la mélancolie de Léonard Cohen qui l'habite. Certes, il a des comptes à régler, et peut-être est-il encore temps de sauver son couple. Mais son existence est déjà marquée par certains froids échecs, ce qui ne laisse pas augurer d'un avenir radieux. “La confrontation s'éternisait, et Darmont en avait assez. Il avait envie de faire peur. De faire mal.” L'écriture de Roland Sadaune est aussi vive que sombre, ce qui nous offre comme toujours un très bon roman noir.

Chaque jour, mes chroniques et mes infos :

http://www.action-suspense.com/