Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

Éric Yung : Escroqueries légendaires (Cherche Midi Éd., 2016)

Selon le Code Pénal français, “l'escroquerie est le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge.” Une définition valable à peu près partout dans le monde qui n'empêche nullement, depuis bien longtemps, les escrocs de sévir. Drôles de combines comme celle qui, vers 1998, visa la Sécurité Sociale allemande : on versa indûment de fortes sommes à des passagers de bus blessés lors de collisions. Arnaque aux faux distributeurs automatiques de billets qui, en 2013, se retourna bien vite contre le voleur pas si génial.

En 1872, le prospecteur Philip Arnold et son ami John Slack arrivent à Carson City afin d'y déposer en banque les pierres précieuses qu'ils ont dénichées en creusant dans un coin de montagne connu d'eux seuls. Ce terrain, le directeur de la banque locale est prêt à payer cher pour se l'approprier. Grâce à une parfaite mise en scène, le pigeon est convaincu de faire une bonne affaire. Tout homme d'argent avisé qu'il soit, il s'est fait arnaquer… À Rio de Janeiro en 1963, la voyante la plus connue du Brésil passe en jugement. Léonarda Da Silva a vendu à quelques personnes riches et crédules une place au paradis, sous forme d'appartements. Mme Da Silva reste sereine, car ce procès est le moyen de profiter de ses gains illicites en toute légalité. En effet, elle a préparé un argumentaire sans faille, qui doit conduire à la relaxe de l'accusée.

Dans le genre “Plus c'est gros, plus ça passe”, on connaît bien le cas de Victor Lustig qui, vers 1925, vendit à un ferrailleur la tour Eiffel en pièces détachées. Il paraît même que ses activités aux États-Unis furent plus que louches, et qu'il devint un des conseillers d'Al Capone… Cas énorme encore, les “avions renifleurs” ont coûté une fortune à la France dans la seconde moitié de la décennie 1970. L'aristocrate belge Alain de Villegas et l'inventeur italien Aldo Bonassoli réussirent à convaincre les directeurs et ingénieurs d'Elf, société pétrolière nationale, qu'ils avaient créé un appareil de détection du pétrole, efficace quand il était embarqué dans des avions. Les politiques d'alors avalisèrent le projet, à coups de centaines de millions de Francs. Sans l'enquête du Canard Enchaîné, la population française n'eût sûrement jamais été informée de l'affaire.

Romulus Brinley est mort 1942. Aux États-Unis, il reste considéré comme un des maîtres de l'escroquerie. “Enfant ambitieux dont l'intelligence sert un tempérament malicieux et roublard” notait déjà un enseignant-pasteur à son sujet, dès son jeune âge. Avec Erwan Crawford, son complice, c'est à Greenville que Romulus Brinley commence à faire parler de lui : se prétendant médecin, il disposerait d'un coûteux remède miracle. Mais c'est plus tard qu'il va réellement s'enrichir : il affirme avoir mis au point la greffe de testicules de bouc pour les Américains en mal de virilité. Pendant seize ans, le faux docteur assisté de vrais chirurgiens, aurait effectué des milliers de greffes. Sans doute les patients étaient-ils plutôt estropiés que mieux dotés sexuellement. Même s'il dut finalement dédommager des clients, il vécut ensuite bien tranquille dans sa propriété près du Rio Grande.

En 1999, un appel aux dons pour la recherche médicale s'adresse aux habitants des 8e et 16e arrondissements de Paris. Un brave bougre collecte quantité de chèques au nom d'une association. La police flaire une embrouille, piste le suspect. Tout semble résolu quand les chèques sont intégralement restitués. Était-ce vraiment un aimable canular de potaches ?… En 1983, la découverte de soixante-deux carnets intimes d'Hitler, achetés fort cher par un magazine allemand, est un évènement international. Nul ne doute de leur authenticité, puisque l'intermédiaire est de bonne foi. La supercherie ne résiste pas longtemps aux analyses pointues… Scandale financier autour d'un faux héritage, l'affaire Thérèse Humbert secoua la 3e République. Quant à Charles Ponzi, il organisa plusieurs escroqueries majeures aux États-Unis. Et son célèbre système de placement de fonds, "la pyramide de Ponzi", continue à pigeonner des investisseurs encore de nos jours…

Délinquance astucieuse, entourloupes en série, combines frauduleuses, l'auteur a choisi ici quelques “Escroqueries légendaires” connues ou oubliées, insolites et prêtant souvent à sourire. Rendez-vous avec les princes de l'arnaque dans toute leur splendeur.