Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

M.C.Beaton : Agatha Raisin – Pour le meilleur et pour le pire (Albin Michel, 2017)

Citadine venue de Londres, Agatha Raisin s’est finalement bien adaptée à Carsely, village typique de la campagne anglaise, dans les Cotswolds. À tel point qu’elle va épouser son charmant voisin, le colonel retraité James Lacey. Comme Agatha vend son propre cottage à une Mrs Hardy, non sans un pincement au cœur, les nouveaux mariés habiteront chez James. Ils ont prévu un voyage de noces à Chypre. C’est à cause d’un coup-bas de Roy Silver, ami et ex-employé londonien d’Angela, que les choses se compliquent.

Roy s’est souvenu qu’elle était toujours mariée avec Jimmy Raisin, un alcoolique qu’Angela pensait décédé d’une cirrhose. C’est ainsi que, le jour de la cérémonie, Jimmy Raisin débarque au village et se fait reconnaître. James Lacey prend très mal cette révélation, plus question de se marier. Aussi bienveillante soit-elle, Mrs Bloxby –l’épouse du pasteur– ne peut aider Angela. De son côté, le jeune inspecteur Bill Wong, ami d’Angela, lui évite déjà certaines complications pénales, s’agissant là d’un cas de bigamie.

Angela a eu une altercation avec Jimmy Raisin, qui se montrait insistant. Le lendemain, Mrs Bloxby découvre dans un fossé le cadavre de Jimmy. Si Angela fait figure de suspecte, James Lacey est tout autant soupçonnable, mais il possède un alibi. Le couple se réconcilie et Agatha s’installe pour de bon dans le cottage de James. C’est ensemble qu’ils mèneront l’enquête pour identifier l’assassin de Jimmy. Chez les policiers, la jeune et ambitieuse Maddie Hurd joue avec les sentiments de son romantique collègue Bill Wong, dans le but de dénicher des preuves contre Angela. Cette dernière s’en aperçoit bientôt.

Quelques années plus tôt, Jimmy Raisin fut le protégé de Mrs Gore-Appleton, qui dirigeait alors une association en faveur des défavorisés. Pour désintoxiquer Jimmy de l’alcool, tous deux firent un séjour dans un coûteux centre de remise en forme. Angela et James ne trouvant plus trace de Mrs Gore-Appleton, ils se renseignent (sans en avertir la police) sur les autres personnes présentes lors du séjour de Jimmy et de sa bienfaitrice. Sir Desmond Derrington en faisait partie, mais en compagnie d’une femme qui n’était pas la sienne. Ce qui donna à Jimmy l’idée de le faire chanter. Le mauvais sort poursuit Sir Desmond.

Angela et James continuent, interrogeant d’autres témoins. Telles la vieille célibataire miss Purvey ou Gloria Comfort, qui ne paraît pas embarrassée par son récent divorce, et s’exile en Espagne peu après. Le témoignage d’Helen Warwick semble le plus fiable. Le couple devrait également retrouver le nommé Basil Morton, mais ils ne rencontrent que sa femme. Alors qu’Agatha voit la possibilité de racheter son cottage, celui de James est l’objet d’une tentative d’incendie. À force de fouiner au sujet de l’insaissable Mrs Gore-Appleton, un danger réel plane autour de l’intrépide Agatha…

(Extrait) “Ils traversèrent la place principale à l’ombre de l’abbaye et entrèrent au George. Bill alla chercher au bar un gin tonic pour Agatha et une demie-pinte de bière pour lui. Ils s’installèrent à une table de coin.

Voilà ce qui s’est passé, dit rapidement Bill. D’après les premières conclusions du légiste, Jimmy Raisin a été étranglé avec une cravate en soie. On l’a retrouvée dans un champ un peu plus bas sur la route. Des traces de pas différentes des vôtres ont été découvertes près du corps, celles d’un homme. Donc les recherches s’orientent vers James Lacey.

Quoi !" Agatha darda un œil noir sur Bill. "La police savait depuis tout ce temps que Jimmy avait été étranglé, et on m’a laissé croire que j’étais peut-être responsable s’il s’était fracassé le crâne ? J’ai une sérieuse envie de porter plainte. Quant à James ! James assassiner mon mari ?…”

 

Après avoir connu un gros succès en Grande-Bretagne, les enquêtes d’Agatha Raisin ont tout autant séduit le public français, depuis 2016. “Pour le meilleur et pour le pire” et “Vacances tous risques” sont les 5e et 6e titres de cette série de romans. La comédie à suspense, avec ses péripéties en cascade et son humour omniprésent, constitue un genre franchement agréable. L’auteure anglaise M.C.Beaton s’y entend à merveille pour raconter les désopilantes mésaventures de son héroïne.

Malgré son dynamisme et son sens de la répartie, Agatha éprouve parfois de brefs moments de découragement. Qu’elle ne tarde jamais à surmonter, car la curiosité est dans sa nature, et son caractère se veut positif. Très doué pour jouer avec les serrures, son voisin-amant James Lacey est le compagnon idéal quand il s’agit d’enquêter clandestinement (sous le nom de Mr et Mrs Perth).

S’il est évident que le prénom d’Agatha est un hommage à Agatha Christie, la romancière ne copie pas ici la "Reine du crime". Le personnage ne ressemble pas à miss Marple, fine mouche mais bien plus passive, ni au caricatural Hercule Poirot dont les petites cellules grises étaient néanmoins actives. Pourtant, au cœur de cette Angleterre ancestrale, on est dans une tradition comparable. Avec sa brochette de personnages prêtant à sourire, plus ou moins suspects, ce drolatique roman d’enquête nous offre un vrai régal de lecture. Ne boudons pas notre plaisir !