Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

André Héléna : Les cailloux de l'illusion (Fleuve Noir, 1966)

Le journaliste Étienne-Marcel Cary (dit Em Cary) est victime d'un accident de voiture, alors qu'il sortait de chez Solange Dumas en pleine nuit. Pas un accident puisque, selon le garagiste contacté, on lui a tiré dessus. Em Cary ne pense pas avoir d'ennemis décidés à l'abattre. Pour l'instant, inutile de s'adresser aux flics, d'autant que la voiture est celle de son collègue et ami Grégoire. Solange ne l'aidera pas à comprendre ce qui s'est passé, car elle a été assassinée. René Dumas, ex-mari de la victime, est un joueur et un violent, mais Em Cary ne l'imagine pas coupable. C'est pourtant ce suspect que les hommes du commissaire Morille vont interroger longuement.

Em Cary préfère suivre la piste du véhicule. Grégoire venait d'acheter cette voiture quelques jours plus tôt. À qui appartenait-elle avant ? À un nommé Marcel Crispin. Ce spécialiste des braquages de bijouterie, Em Cary le connaît bien. Justement, un vol de sept cent millions de francs, selon le propriétaire, vient d'être commis chez un bijoutier. Pas impossible que Crispin ait voulu doubler ses complices, et qu'on ait confondu Em Cary avec le truand. Le journaliste doit le retrouver, afin de vérifier son hypothèse et de disculper le mari de Solange. Ce qui ferait, en outre, un excellent article pour son journal. Em Cary possède une longueur d'avance sur la police. Mais la bande de Margutta n'est pas non plus inactive, recherchant aussi la piste de Crispin...