Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CLN

 

12-PERRY-NoelÀ Londres, en décembre 1865. Lucien Wentworth est un fils de famille oisif âgé d’une trentaine d’années. Depuis qu’il s’est mis à fréquenter les plus sordides et décadents milieux du West End, il s’y complait au point de rompre tout contact avec son père. Ce dernier demande à son vieil ami Henry Rathbone de retrouver Lucien. Rathbone pourrait demander conseil à Hester Monk, épouse du détective William Monk, infirmière dirigeant la clinique qu’elle a créée. Rathbone rencontre le comptable de l’établissement, Squeaky Robinson. C’est un ancien délinquant, sûrement plus aguerri que le digne Rathbone pour enquêter dans le West End. Il va demander à son ami Crow de l’assister. Crow est un médecin clandestin, qui exerce du côté du port de Londres. Le duo débute bientôt ses investigations.

Les tavernes et salles de spectacles du côte de Haymarket sont sinistres et mal famées. Se renseigner dans de tels lieux sans trop attirer l’attention n’est pas si facile. Néanmoins, Lucien Wenthworth n’y est pas totalement inconnu. On raconte qu’il est tombé sous le charme fascinant d’une certaine Sadie. Plus que l’alcool ou les drogues, c’est cette femme qui retient Lucien dans ce monde de luxure. Sadie aurait un autre amant, Niccolo, probablement un rival violent pour Lucien. Crow et Squeaky s’enfoncent plus loin dans les endroits glauques du West End, sans en apprendre davantage. Le plus sage serait d’abandonner, ainsi qu’ils le conseillent à Henry Rathbone. Leur commanditaire ne peut s’y résoudre. Aussi le trio fait-il une nouvelle tentative pour récupérer Lucien dans ces sombres quartiers.

C’est ainsi qu’ils rencontrent la jeune Bessie, une prostituée mineure. Elle les guide au cœur de lieux de plus en plus crasseux. On leur parle d’un nommé Shadwell, inquiétant Homme de l’Ombre. Les confidences d’un certain Lionel Ash conduisent le trio dans un tunnel ensanglanté. Un meurtre y a été commis récemment. Qui en a été victime, Lucien ou plus certainement Sadie ? Dans les sous-sols sordides et répugnants de la ville, le trio et Bessie côtoient une faune entre dépendance et désespoir. Shadwell y inspire la peur, semble-t-il. Lucien est retrouvé, blessé d’un coup de poignard, et soigné par Crow. S’il n’est pas un assassin, qui est la victime et qui est le meurtrier ? Lionel Ash apparaît trop affaibli pour commettre un acte de violence. Reste à explorer encore plus profondément les entrailles de Londres, pour enfin affronter le coupable…

Les courts romans inédits d’Anne Perry dans la série Petits crimes de Noël ne sont pas de simples contes gentillets, mais de bonnes intrigues à suspense. Avec L’odyssée de Noël”, elle nous entraîne dans un univers souterrain qui cachait les plus sales perversions de l’époque victorienne. Loin du raffinement aristocratique, c’est au niveau des égouts qu’on trouve les opiomanes et les amateurs de plaisirs interdits. Jack l’Éventreur ne fera parler de lui que vingt-trois ans plus tard. Mais on est déjà dans des situations analogues, puisque comme Lucien il faisait partie de la bonne société. Saisissantes descriptions de l’aspect infernal de Londres au dix-neuvième siècle, où les flammes de l’enfer ne sont pas oubliées. Bien que fort disparates, les quatre enquêteurs ne manquent ni d’obstination, ni de courage, pour aller au bout de leur mission. Un roman policier historique très agréable.