Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Djian-Popopidou-Jay : Le Havre–Au buveur d'étoiles (Vagabondages, 2013)

BD-LE HAVRE 2013Âgé de vingt-neuf ans, vivant avec sa compagne Mimi Vautier, Jacques Daniel est barman au Havre. Chaque soir, il rejoint «Au buveur d'étoiles», le bar appartenant à Françoise Deligny. Jacques n'ignore pas que celle-ci dispose de relations très haut-placées, jusqu'au préfet. Pour le barman, l'essentiel reste de faire son job. Sa patronne s'éclipse en milieu de soirée, tous les jours. La clientèle de ce 20 décembre n'est pas tellement différente de l'habitude : une blonde gothique obsédée par son portable, un couple d'amoureux buvant de la Guiness, un lascar trop violent, des consommateurs ordinaires. Et Michel Tagorre, notable local, influent acteur économique, président du club de foot. Un homme plein de charisme et de projets. Arrive encore un client inhabituel, Fred Valda. Le barman est content de le revoir, car ils ont été ensemble au lycée Claude Monet. Par contre, venant de perdre son emploi, Fred Valda n'est pas trop en forme. Il a rendez-vous ici avec Tagorre. Jacques Daniel se demande ce que les deux hommes peuvent avoir en commun.

Au petit matin, le barman rentre chez lui. Sa compagne n'est plus là. Elle lui a laissé un message de rupture, peu explicatif. Ayant besoin de prendre l'air, Jacques entend en ville une info qui l'inquiète. Une jeune femme a été retrouvée, flottant sur les eaux du port, avec une balle dans la tête. Ce serait une belle fille blonde d'environ trente ans, portant un manteau de cuir noir. Ce pourrait fort bien être Mimi, pense Jacques. Puisque c'est le lieutenant de police Grivert qui est chargé de l'affaire, le barman demande à le voir. Il lui fait part de sa vive inquiétude. Flic bienveillant, Grivert le rassure bientôt. La victime est une blonde gothique, Juliette Fribourg. Pas de doute, c'est celle qui a passé la soirée «Au buveur d'étoiles», consultant sans cesse son portable. Ce soir-là, Françoise Deligny ne cache pas son mécontentement. Elle a été informée que son barman s'était adressé à la police. Sans doute devrait-il oublier cette affaire, et laisser un autre policier (Lantinel) rechercher Mimi. Mais Jacques a plutôt confiance en Grivert, se méfiant des notables...

C'est le Tome 1 de cette excellente bédé, très proche du roman graphique. Le scénario est signé Jean-Blaise Djian et Popopidou. Les dessins en noir et blanc sont de Jay. «Chaque nuit, [Jacques] voit et entend tellement de trucs, qu'il aimerait bien se poser un jour sur un coin de table. Il a en tête de quoi écrire un roman sur du n'importe quoi by night.» Le Havre, ville portuaire à la réputation grisâtre, se prête assurément aux sombres intrigues à suspense. D'autant que nous sommes ici fin décembre, où les nuits sont longues, et que le décor central est un bar à l'ambiance jazz fréquenté par les noctambules. Ainsi que par certains notables, aussi puissants qu'antipathiques. Soulignons le patronyme du barman, clin d'œil à un célèbre bourbon, ce qui est de circonstance. Grivert ressemble un peu au comédien Pierre Tornade (1930-2012), qui joua si souvent des rôles de policiers. La ville du Havre et la Haute-Normandie sont parfaitement suggérés par les dessins. Une histoire qui apparaît assez solide (nous verrons ce qu'il advient au second tome). Mystérieuse, la tonalité est aussi amusée : «Décidément, le monde est petit. Et si ça continue, le Buveur d'étoiles va devenir la salle d'attente du Docteur Coïncidence. Madame Guiness semble apprécier l'effet que son médicament produit sur son auditeur.» Une bédé polar de belle qualité, dont on attend la suite avec impatience.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :