Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

F.Vignes-T.Guilabert :Autant en emporte le vin (Pascal Galodé Éd., 2011)

11-VIGNES-GUILABERTC’est un détective privé qui se fait appeler Ben Yassouh, un nom qui a plutôt l’air d’un pseudonyme. Il ne renie pas ses opinions tendance anar. Il circule et habite dans son van, pratique le surf quand s’en présente l’occasion. Plus tout jeune, mais encore vaillant et sportif. Sa clientèle, ce seraient les cocus friqués, tel ce producteur de grands crus. Pourtant, s’il revient sur l’île d’Oléron qu’il a connu naguère, c’est parce que son amie Maria le lui a demandé. Elle y habite avec sa grand-mère Dolorès qui a connu les luttes anti-franquistes et a dû fuir l’Espagne. Maria est veuve d’Abel, l’un des meilleurs amis du détective. Cet ostréiculteur était respectueux de la tradition huîtrière. On la retrouvé pendu dans la cabane de son chantier ostréicole. Pas pressée d’ouvrir une enquête, la gendarmerie a vite conclu au suicide. Mort suspecte pourtant, car c’est le deuxième à se pendre ainsi. Sans compter le type calciné dans un blockhaus du bord de mer.

Le détective contacte l’ancien gendarme Ombredane, qu’il sait trouver aisément dans son bistrot habituel. Ce dernier admet que, même sur cette île paisible, circule un peu de drogue, y compris de production locale. Il est aussi possible que la mort d’ostréiculteurs soient liées aux nouvelles huîtres. Celles des quatre saisons ne sont guère traditionnelles. Les petits producteurs ostréicoles font, tel Abel, de la résistance contre ces huîtres qualifiées de transgéniques. Alors que le détective pressent un danger, il est bientôt agressé autour de son van par deux voyous. C’est surtout sur le centre biologique fournissant les souches des nouvelles huîtres qu’il s’interroge. Il est impossible d’en approcher. Il va donc devoir trouver une astuce pour en savoir davantage.

Grâce à Ted, un anar d’Oléron amateur des meilleurs fûts de vin, le détective se fait aider par Konan le hacker. Ce petit prodige en informatique saura infiltrer le réseau du centre biologique. Triploïdes, un mot qui ne sonne pas très naturel pour des huîtres. Le détective retrouve aussi le flic Pado, qui n’est sûrement pas ici juste pour faire du tourisme. Même amical, un policier reste un enquêteur dont il convient de se méfier. Ombredane les avertit qu’il vient de découvrir un cadavre, dont la profession va s’avérer sans rapport avec le monde ostréicole. Quand il s’agit de cogiter sur des meurtres, le détective peut compter sur un groupe d’amis fidèles qui ont fait leurs preuves…

Ce roman court n’est pas seulement un hymne à la belle île d’Oléron et au bien vivre en version anar. Néanmoins, il nous donne l’occasion d’une sympathique promenade dans ces paysages, et à la rencontre de personnages libertaires. Les auteurs rendent hommage à quelques grands noms du roman noir, de Dashiell Hammett à Frédéric Fajardie, en passant par Léo Malet et quelques autres. Des clins d’œil amusés, mais venant sans doute d’amateurs éclairés. En effet, sans chercher à se prendre trop au sérieux, ils restituent des ambiances propres aux traditionnelles histoires de détectives hard-boiled. Certes, il faut déterminer qui est coupable, et les auteurs n’oublient pas de nous égarer. Une vraie curiosité que ce suspense au ton enjoué.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :