Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Franck Membribe : Rififi pour une sacrée guitare (Éd.Rouge Safran, 2011)

11-MEMBRIBE-2Le blond Alex et son copain noir Alioune vivent à Martigues. Les deux collégiens d’une douzaine d’années s’improvisent parfois détectives. Ils ont dû affronter l’agressif José Santiago, un jeune voyou qui se prend pour un grand rappeur. Le duo préfère la musique des Blue Frogs, le groupe de leur ami Yvan. Le festival rock de l’Étang de Berre programme en juillet des concerts sur les communes situées en bordure de ses rives. Yvan et les Blue Frogs ainsi que José Santiago tente leur chance pour le tremplin rock sélectionnant un jeune groupe. Ce qui intéresse surtout Alex et Alioune, c’est le concert de Sonny Reed. Le célèbre vieux bluesman natif du delta du Mississipi est un grand pro. Il fascine les deux collégiens, surtout Alioune, ainsi que leur belle amie Carmen.

Grâce à Yvan, les trois jeunes ont la possibilité de faire signer des autographes au bluesman noir cajun. Impressionnés, ils sont reçus dans sa loge. Sonny Reed se montre très sympa avec eux. Le blues est la mère de toutes les musiques souligne Yvan, lui-même musicien. Même si la Camargue ne ressemble pas aux bayous de Louisiane, Sonny Reed souhaite passer quelques jours de vacances ici, afin de comparer le delta du Rhône avec celui du Mississipi. Il improvise pour les jeunes un air à l’harmonica, qu’il appelle un ruine-babines. Soudain, deux hommes blancs en costume sombre font irruption dans la loge. Ils sont armés, parlent avec l’accent texan. Ils volent la guitare de Sonny Reed dans son étui. Avant de sortir, ils prennent Carmen en otage, promettant de la libérer vite.

Le policier Coucoulis n’a guère de piste pour aider la jeune fille. D’ailleurs, le lendemain matin, Carmen reste introuvable. Quand il apprend la nouvelle, Alex contacte immédiatement Alioune. Il vont devoir à nouveau jouer aux détectives amateurs. Sur leurs VTT, ils se dirigent vers l’hôtel Le Vénitien où loge Sonny Reed. À cause d’un pépin en vélo, ils ont failli le rater, mais le duo l’intercepte à la sortie du parking. Il a un rendez-vous urgent à Port-Saint-Louis-du-Rhône avec les frères Tucson, les ravisseurs de Carmen. Le bluesman avoue aux deux collégiens que ce n’est pas la guitare authentique qu’ont volé les frères texans. Sonny raconte à ses jeunes amis l’histoire de cet instrument qu’il tient d’un aïeul qui fut un pionnier du blues. Maintenant, il faut sauver Carmen…

Les héros de ce roman-jeunesse ont vécu une précédente aventure dans À la poursuite du masque d’Odor. Tandis qu’une cité antique était partiellement mise à jour au sommet d’une colline de Provence, Alex et Alioune mettaient leur nez dans un drôle de trafic et s’opposaient à des voyous en scooters. Ici, c’est la musique, le blues qui constitue le fil conducteur du récit. On nous en rappelle les origines chez les Noirs pauvres. L’auteur nous offre un aperçu du vocabulaire cajun. Il égratigne aussi la prétention de Martigues à se faire appeler la Venise Provençale, et dénonce les dégâts causés à l’Étang de Berre (Au début des années soixantedix, l’écologie n’intéressait pas grand monde. Il fallait créer des emplois et des richesses à tout prix, quitte à saccager le milieu naturel sur des milliers d’hectares). Alex, Alioune, et Sonny Reed traversent des péripéties fort mouvementées pour retrouver Carmen, sans perdre la précieuse guitare. Une histoire sympathique et entraînante destinée au jeune public.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :