Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Georges-J.Arnaud : L'antizyklon des atroces (Le Poulpe)

ARNAUD-PoulpeGabriel Lecouvreur est contacté par un vieux monsieur, Samuel Carinas. Survivant des camps de concentration, il voudrait savoir la vérité sur le Zyklon B, le gaz mortel utilisé pour l’élimination des Juifs dans l’Allemagne nazie. Il semble qu’on produisit ce gaz dans une usine française, à l’époque. Il n’est pas impossible qu’une partie du stock ait été détournée. S’il y en a encore quelque part, celui qui dispose de ce gaz peut devenir extrêmement dangereux. Joseph Marchand possédait de la documentation à ce sujet. Quand Le Poulpe arrive dans l’Oise, Marchand vient d’être victime d’un accident. Gabriel est guidé par Jules, vieux militant de gauche, saturé de nicotine. La famille de Marchand refuse de donner à Gabriel et Jules l’enveloppe que le défunt avait préparée pour eux. Ils ont flairé une bonne affaire, sauf qu’ils récolteront plus sûrement une balle dans la peau que le fric demandé.
Gabriel parvient à récupérer l’enveloppe. En consultant les documents, il retient le nom d’Alphonse Brichet. Pendant la Guerre, il se comporta en parfait salaud. Brichet fit partie de toutes les organisations pro-nazies, admirait le détestable Doriot, s’engagea dans la Division Charlemagne de la Waffen SS. C’est Brichet qui dénonça Jules vers la fin de la Guerre. Il est décédé en 1960, mais son fils Philippe semble avoir repris le flambeau. Dans la propriété hyper-protégée de Brichet-fils, Jules et Gabriel découvrent une véritable chambre à gaz. Philippe Brichet envisage même de créer ici un véritable camp d’extermination, quand ses amis politiques seront au pouvoir. Même si un dirigeant de leur mouvement venu chez Brichet parait sceptique. Mettre hors d’état de nuire ce facho illuminé s’avère une mission périlleuse pour Jules et Le Poulpe. Quant à retrouver le gaz mortel, pas si simple non plus.
Publié en 1998 dans la collection Le Poulpe, “L’antizyklon des atroces” est toujours diffusé chez Librio. Cet épisode écrit par Georges-J.Arnaud parmi les plus réussis de la série. Sur un thème déjà largement traité, ce grand écrivain populaire qu’est G.J.Arnaud a été capable de renouveler le sujet. Il s’est approprié le personnage de Gabriel, lui faisant vivre une aventure particulièrement agitée. Sans oublier de nous rappeler que les nostalgiques de l’ordre nazi existent toujours. Un roman à redécouvrir !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :