Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Gino Blandin : Fenêt sur cour (Cheminements, 2009)

09-BLANDIN-okLa jeune Julie Lantilly est journaliste à Saumur, pour Le Courrier Ligérien. Même dans cette ville tranquille, il arrive que l’on incendie des voitures, ou que des vieilles dames soient agressées. Ce qui a été le cas de Mme Camilleri. Elle témoigne pour un article de Julie Lantilly, lui racontant aussi un peu sa vie. Issue d’une famille aisée, elle a longtemps vécu dans l’immeuble lui venant de son père, l’hôtel de la Brosse. Mme Camilleri vit désormais dans un modeste studio. Car elle et d’autres locataires ont été expulsés à cause de la vétusté leur immeuble, avant qu’une agence immobilière ne le rénove. Quant à ceux qui l’ont agressée dans la rue, elle pense qu’il s’agit de jeunes issus de l’immigration. Des témoins affirment qu’elle se trompe sur l’origine des agresseurs.

Habitué de la rivière Le Thouet, Momo le pêcheur a retrouvé un sac à main volé et vidé. Il s’adresse à Julie pour qu’elle le rende à Mme Camilleri. La journaliste enquête aussi sur les véhicules incendiés. Les émeutes n’expliquent pas tout : le policier Ménard lui montre une voiture brûlée, présentant des impacts de balles. Virginie, meilleure amie de Julie, s’est entichée de David, jeune et brillant agent immobilier, qui ne plait guère à la journaliste. Si Momo ne tenait pas à contacter la police, c’est qu’il avait trouvé un pistolet dans le sac de Mme Camilleri, arme qu’il a gardée. Les voleurs s’en seraient débarrassé, ou peut-être appartient-il à la vieille dame ? Julie s’intéresse à la propriétaire de la voiture (volée) visée par des tirs. Cette Évelyne s’avère plutôt méfiante.

Évelyne loge dans un squat avec son compagnon Freddy. Ce repris de justice, médiocre trafiquant de drogue, sort de prison. Il était responsable de l’accident de voiture qui causa la mort de M. Baraton, promoteur immobilier respecté à Saumur. Or, Julie connaît les méthodes douteuses qu’employait ce Baraton, dans le but d’expulser des locataires comme Mme Camilleri et ses voisins. Une autre dame âgée confirme comment on les a fait partir de l’hôtel de la Brosse. Sur des photos, elle identifie un objet rare qu’on lui a volé à cette occasion, ainsi qu’un des sbires de Baraton. Julie cherche à comprendre quel lien existe entre Mme Camilleri et Évelyne, et quel est le rôle de Freddy. En poursuivant son enquête, la journaliste risque de se trouver en grand danger…

C’est une nouvelle aventure agitée, riche en péripéties et en mystère, que Gino Blandin fait vivre à son héroïne, dans des décors qu’il connaît bien. Dynamique, volontaire, et même plutôt téméraire, Julie Lantilly s’interroge sur plusieurs affaires ayant, certainement, des points communs. Si elle formule diverses hypothèses, la jeune femme est autant plongée dans l’action. Dans la tradition, elle subit quelques frayeurs et reçoit des mauvais coups. Les personnages sont bien typés, et la narration offre un tempo rythmé à cette histoire. On ne s’ennuie pas une seconde en compagnie de la journaliste. Un roman vivant, fort agréable.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :