Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CLN

 

13-COOPERDe nos jours, Elisabetta Celestino appartient à une famille romaine. Désormais âgé de soixante-huit ans, son père est un mathématicien quelque peu mis sur la touche par l’Université. Sa sœur Micaela est médecin en gastro-entérologie, à l’hôpital Sant’Andrea, tout comme son fiancé Arturo. Leur frère Zazo est policier au Vatican depuis plusieurs années, à ne pas confondre avec les gardes suisses. Douze ans plus tôt, Elisabetta Celestino était étudiante en archéologie. Avec son fiancé Marco, elle fut victime d’une grave agression, jamais vraiment expliquée. Suite à l’affaire, tournant la page, Elisabetta décida de devenir religieuse. Le Pr Tommaso de Stefano, son ancien maître d’études, reprend aujourd’hui contact avec elle. Un éboulement dans les catacombes de Saint-Calixte vient de mettre au jour une découverte singulière, à garder secrète.

Au Vatican, le pape souffrant vient de mourir. Il laisse l’Église catholique en proie à des sphères d’influences occultes. Par exemple, dans son château de Slovénie, le puissant Krek suit de très près l’actualité vaticane. Entre les funérailles papales et la préparation du conclave désignant le futur pape, il veille à ce que rien ne vienne troubler l’ordre apparent. Il est rapidement alerté au sujet des catacombes de Saint-Calixte, et du rôle qu’Elisabetta va jouer dans l’affaire. La jeune femme a intégré la commission pontificale d’archéologie sacrée, auprès du Pr de Stefano. Dans ce columbarium oublié de Saint-Calixte, se trouvaient des restes de corps possédant une anomalie physique, marqués d’une sorte de tatouages. Ces signes rappelant ceux du zodiaque, Elisabetta se souvient combien les Romains de l’Antiquité accordaient d’importance à l’astrologie.

Après avoir étudié documents divers et photographies, la première piste mène Elisabetta et sa sœur Micaela à Ulm. Un défunt professeur de cette université allemande présentait des curiosités physiques comparables aux cadavres du columbarium découvert. Il possédait des documents anciens énigmatiques. L’un concerne une série de nombres, que le père mathématicien d’Elisabetta pourrait tenter de décrypter. L’autre, c’est une pièce de théâtre de Christopher Marlowe, sur le thème de Faust, écrite autour des années 1600. En réalité, il existe deux versions assez différentes de cette pièce, Elisabetta ayant retrouvé la plus rare. Elle prend contact avec le Pr Evan Harris, expert de l’œuvre de Marlowe.

Un sbire aux ordres de Krek a tenté de s’introduire dans le couvent d’Elisabetta, affaire que son frère policier Zazo ne néglige pas. Tout aussi grave, la chambre funéraire de Saint-Calixte a été scrupuleusement nettoyée. L’ennemi dispose de moyens très importants. Bien que de Stefano l’écarte du projet archéologique, Elisabetta n’a pas l’intention de renoncer. Pour éclaircir les arcanes des faits actuels, il faudra se souvenir de la Rome antique, au temps d’Agrippine et de son conseiller Balbilus, maître des symboles zodiacaux. Ainsi que de l’archevêque irlandais Malachie qui, vers 1148, laissa en mourrant un texte sur la succession des souverains pontifes jusqu’à notre époque. En ces temps où les catholiques changent de pape, des vérités gênantes risquent d’être révélées…

Il y a deux manières, aussi agréables l’une que l’autre, d’apprécier les thrillers historiques sur les thèmes religieux. Soit on espère que l’auteur nous apportera quelques révélations quant aux secrets du catholicisme. Voire des vérifications au sujet de textes plus ou moins apocryphes, d’épisodes mal éclaircis ou carrément tus par le Vatican depuis des siècles. Des mystères, il en reste sûrement, qu’il faut se garder d’interpréter avec trop d’imagination. À l’heure où le pape Benoît 16 annonce sa démission, n’attisons pas exagérément les fantasmes autour de prédictions probablement assez relatives… Soit, et l’on peut préférer cette autre lecture, il s’agit de se plonger avec délices dans une aventure étrange, riche en rebondissements, qui nous fait voyager y compris dans le passé. Dans ce roman, Elisabetta et ses proches vont effectivement être confrontés à des péripéties pleines de danger et d’interrogations. Un suspense palpitant et captivant.