Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Hervé Jaouen : Aux armes zécolos (Diabase Editions, 2010)

 

10-JAOUEN-2010Une adolescente prénommée Bleunwenn (Fleur Blanche) a forcément des racines bretonnes. Fille d’expatriés vivant à Paris, elle baigne depuis longtemps dans une ivresse celtique familiale. Pourtant, quand Bleunwenn décide cet été-là un retour définitif auprès de ses aïeux, elle se heurte d’abord à l’opposition de ses parents paradoxaux. Quitter le confort parisien pour les sauvages Monts d’Arrée, est-ce bien raisonnable ? Ils cèdent à cette lubie qu’ils supposent passagère.

À Ploumagoat, elle habite chez ses grands-parents, retraités encore jeunes, Lulu et Cricri. Elle comprend vite que, sur les bords de l’Aulne, les pêcheurs sont victimes de dépression piscicole. Son grand-père Lulu cultive des idées noires, songeant au suicide, préparant son break Volvo à servir de corbillard. La dure vie campagnarde n’explique nullement cet état de crise. Si des gens venus d’ailleurs s’installent ici, c’est que la région est agréable. Alors, les raisons du marasme ? Il n’y a plus aucun saumon à pêcher dans l’Aulne. Ce n’est pas tant à cause de la pollution. Non, le fautif n’est autre que Napoléon, qui décida jadis la construction du canal de Nantes à Brest. Historiquement, ça peut se justifier. Mais c’est parce que l’Aulne a été largement canalisée qu’on n’y voit plus de saumons.

Lulu connaît la solution du problème. Il suffirait de débarrer quelques écluses, de libérer un passage aquatique pour que ses poissons préférés remontent l’Aulne. Pour Bleunwenn, c’est tout simple : Eh ben yaka débarrer ! Takacroire que yaka ! J’ai failli y laisser ma peau, moi, dans cette bataille… Quand Lulu tenta l’idée, il fut confronté à moult écueils administratifs, et autres menaces diverses. Pêcheur et inventeur high-tech, son ami l’Ingénieur avait bien prédit à Lulu qu’il n’y aurait plus de saumon. Certes, il prépare secrètement une sorte de poisson de substitution, afin que son ami continue à fréquenter les rives de l’Aulne. De leur côté, Bleunwenn et son petit ami Gwendal ont décidé d’agir concrètement. Le jeune homme n’est pas pour rien le fils d’un ancien du F.L.B.

Pas vraiment une opération commando à haut risque pour le duo d’amoureux, ces sabotages du F.L.C. Et l’embellie qui suit n’est que de très courte durée. Néanmoins, quand se présente un unique saumon, Lulu ne peut qu’essayer de le capturer. Bleunwenn, Cricri, Gwendal, et l’Ingénieur sont aussi de la partie…

Il ne s’agit évidemment pas d’un polar. C’est une comédie que nous propose là Hervé Jaouen. On y retrouve toute la souplesse narrative qu’on apprécie dans les romans de cet auteur, ainsi qu’une tonalité enjouée fort sympathique. Ce n’est pas seulement une histoire de salmonidés que nous raconte cet écrivain lui-même pêcheur de saumon. Sous forme de fable, il dresse un petit état des lieux de la Bretagne actuelle. C’est vrai, il n’est pas si facile pour des déracinés d’imaginer un retour aux sources. En effet, l’intérieur de la région n’est pas un vert désert inhabitable. Bien sûr, la réalité économique bloque l’amélioration des eaux bretonnes (Entre la survie du poisson sauvage et douze millions de cochons, le choix est vite fait). Pourtant, il n’est pas interdit d’espérer un avenir plus sain, un équilibre naturel à tous points de vue moins polluant. Retenons les aspects souriants avec, par exemple, le cas de la grand-mère Cricri. À force de pratiquer la danse bretonne, elle est aujourd’hui une mutilée de l’An-dro. Un très bon moment de lecture, et une invitation à la réflexion !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :