Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Hervé Mestron : Crocodile blues (Lokomodo-Asgard, 2012)

 

12-MESTRON-2Dans ce chassé-croisé de personnages, tous sont plus singuliers les uns que les autres. Peut-être faut-il d’abord présenter ce professeur largué, délirant. Il pense capter l’attention des ados ramollis avec sa pédagogie musicale. Il est très fier de sa méthode, pourtant illusoire. On ne brisera pas ses rêves de gloires, même s’il se fait piéger par ses élèves. Lorsqu’il est viré de l’établissement scolaire, il ouvre une officine de musicothérapie. La jeune Nina sera-t-elle réceptive à son immense talent de pédagogue ?

Iris fut la petite amie du prof. Alfred, le père veuf d’Iris, est employé chez un éditeur de musique. C’est un homme mélancolique par nature. Un jour, il renoue avec un vieil ami, Maxime de Winter, compositeur de musique classique. Invité chez lui, Alfred le retrouve mort assassiné, mais n’alerte pas la police. Une situation qui va entraîner divers tracas pour Alfred, qui s’est senti obligé d’inventer une prétendue agression. Pas simple de se justifier pour une personne aussi effacée qu’Alfred. Déprimé, il prend du repos, mais il est bientôt harcelé par des appels téléphoniques menaçants. Pourtant, la mort de Maxime de Winter semble ignorée de tout le monde.

Parmi ces personnages, nous avons aussi Aziz. C’est un policier approchant de la cinquantaine. Marié à Lan, un peu absente ces temps-ci, il ne se console pas qu’avec leur poisson rouge. Aziz est l’amant de Julie, qui vient de lui annoncer qu’est est enceinte de lui. Curieuse coïncidence à l’heure où Aziz enquête sur des disparitions de bébés volés. Son équipe et lui ont bien un suspect, photographe qui explique mal son job. Mais l’affaire est certainement plus compliquée qu’il y parait. Aziz enquête aussi sur des meurtres d’interprètes musicaux, classique et jazz. Le policier reçoit une lettre personnelle de la part du criminel, qui se dit offensé qu’on comprenne mal sa légitime croisade meurtrière.

Enfin, parlons du docteur généraliste Reinhardt Voos. À la fois, un passionné de grande musique et de cuisine gastronomique, qu’il prépare avec soin. Il vit avec le crocodile Jean-Sébastien, qu’il a recueilli et qui a le droit chez lui à un grand confort. L’animal s’apitoie parfois sur la nervosité affichée de son maître. Si Caroline, la secrétaire médicale de Reinhardt Voos, est amoureuse de son employeur, elle a également remarqué son comportement tendu…

Musique et bébés semblent bien le point commun entre tous les protagonistes, dont les vies s’avèrent assez perturbées. Chacun voit son quotidien parsemé de contrariétés et problèmes en tous genres, illustrés par de courts chapitres. Hervé Mestron choisit ici une construction narrative façon patchwork. Ce qui accentue le côté comédie de l’histoire. En particulier grâce à ce prof déjanté, se croyant génial et respecté, inconscient de son ridicule espoir pédagogique. À l’opposé du brave et tourmenté Alfred. Une très belle galerie de portraits, au service d’une intrigue volontairement surréaliste, riche en péripéties. Un roman fort original.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :