Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Hervé Moisan (HM) : Samira (Grasset Jeunesse, 2009)

09-MOISAN-HM2Après l’affaire des “Gorges rouges”, le jeune Alex est toujours scolarisé au Lycée professionnel Rimbaud, Paris 7e, ainsi que son amie complice un peu plus âgée, Alexandra. Ce jour-là, un incident se produit à la sortie de l’établissement : les frères de leur copine Samira, qui a fui sa famille et vit dans un foyer, débarquent pour la récupérer de force. Le commando est vite repoussé, en particulier grâce à l’intrépide Katia, qui va héberger Samira chez elle. Selon Alex et Alexandra, reste à savoir qui a mouchardé pour que les frangins arrivent à point nommé. Sans doute Saïd, plus délinquant que vrai lycéen. Pour glaner des infos, Alex se rapproche d’Ahmed, ami de Saïd. Comme Ahmed n’est pas bavard, Alex le prend en filature jusqu’au Père-Lachaise. Il a rendez-vous avec Saïd et un autre jeune. Le trio repère vite Alex. Soudain, Saïd est abattu par arme à feu. Ahmet préfère fuir, tandis qu’Alex contacte (sans trop en dire) le commissaire Marouet.

Au Lycée, la réunion du petit comité de soutien à Samira est perturbé par des ados machos provocateurs. Mauvais prétextes et autres rumeurs sur la jeune fille fusent. Ça risque de virer à l’altercation violente. Pour une fois solidaires, les écervelées de Seconde arrivent en renfort. Pour comprendre le meurtre de Saïd, seul Ahmed a les réponses. Alex et Katia, toujours offensive, le pistent depuis les Passages Couverts jusqu’à La Défense. Bien que jouant au chef de gang protégé par ses comparses, qui malmènent Alex, Ahmed est abattu comme le fut Saïd. Pour Alex et Katia, la situation reste tendue tant qu’ils n’ont pas quitté le quartier. En y réfléchissant un peu plus tard avec Alexandra, ils concluent que le troisième jeune vu au Père-Lachaise est également en danger. Il s’agit d’un nommé Seb, vivant dans un milieu aisé, qui a un job dans un restaurant. Avec les deux autres, c’était la fête, le shit, le fric, et les filles trop crédules.

Alex et Alexandra s’arrangent pour le rencontrer. Seb est déjà conscient d’être la nouvelle cible. Il hésite quand Alex lui propose de tout raconter au commissaire. Il a tort, car le tueur n’est pas loin. Pour Alex, impossible de rattraper l’assassin qui s’enfuit en Vélib’. Une fois encore, Alex est interrogé par le policier Marouet. Tous deux pensent que le motif de ces crimes est probablement une vengeance. De leur côté, les frères de Samira ont maltraité une fille du Lycée pour savoir que le sœur se cachait chez Katia…

Cette deuxième aventure d’Alex est aussi trépidante que la précédente. Comme la première, elle peut s’adresser à un lectorat plus large que les ados auxquels elle est destinée. C’est une histoire vivante, qui montre une réalité du monde actuel, sans masquer ses contradictions et ambiguïtés. Si ados et adultes n’ont logiquement pas les mêmes valeurs, certains comportements n’évoluent guère : “Un mec qui couche, c’est un vrai de vrai, et une nana qui les imite, c’est une salope.” Plus on parle de respect, moins on le pratique. La tolérance n’empêchant pas la lucidité, l’auteur nous décrit sans naïveté le contexte. Alex est de nouveau mêlé à une affaire particulièrement dure et mouvementée, qui laisse une petite place à ses émois amoureux. Il va prendre quelques coups, y compris au moral. Car, à l’heure où l’enquête semble se dénouer, il va connaître des surprises supplémentaires. Un roman très réussi, vraiment entraînant.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :