Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

James Swain : Funny money (Seuil, 2006)

SWAIN-Funny moneyAncien policier de 62 ans, Tony Valentine vit en Floride. Il y a créé une agence de conseil, pour aider les casinos à lutter contre toutes sortes d’arnaques. Doyle, un ex-collègue resté son ami, est devenu détective privé à Atlantic City. Il vient de mourir dans l’explosion de sa voiture. Tony Valentine retourne dans le New Jersey, pour enquêter sur ce meurtre. Au Bombay, le casino d’Archie Tanner, Doyle avait repéré un arnaqueur, surnommé “l’Européen”. Il fait perdre des sommes énormes au casino. Par ailleurs, Tanner a lancé l’opération “Monnaie de singe” : on offre de fausses pièces aux clients, ils les jouent sur des machines spéciales, et peuvent gagner des lots. Ce qui donne une image plus positive de son établissement. Tanner engage Tony Valentine. Celui-ci surveille “l’Européen” et ses complices, mais leur technique est indécelable. Cette petite bande de Croates enlève Tony Valentine, pour lui expliquer qu’ils n’ont pas tué Doyle.

Après un premier contact brutal, Tony devient intime avec une catcheuse, Kat “La reine du judo”. A plusieurs reprises, on tente d’assassiner Tony. Il pense que l’arnaque de “l’Européen” en masque une autre, impliquant des employés du casino Bombay. Le policier noir Eddie Davis est sans doute l’unique personne en qui il peut avoir confiance. Les Croates sont également visés par les mêmes tueurs. Ce ne sont pas les petits truands qui rackettaient le fils de Tony qui en seraient capables. Les machines à sous “Monnaie de singe” servent à détourner de l’argent, au détriment d’Archie Tanner. Le chef de la sécurité et certains employés du Bombay (ex-soldats) sont dans le coup. L’idée vient d’une collaboratrice de Tanner, qui hait son patron. C’est elle qui provoqua la mort de Doyle. Deux flics ripoux et elle sont abattus. Le personnel mêlé à l’affaire est arrêté. Les Croates adressaient leurs gains à une œuvre de charité dans leur pays…

Après Le sens de l’arnaque (2005), c’est la deuxième aventure de cet admirateur de Sinatra, expert déjouant les méthodes des arnaqueurs. Le scénario est solide, mouvementé, et même explosif. Autour de l’intrépide enquêteur sexagénaire, une galerie de personnages reconnaissables : alliés, ennemis, traîtres. Les tricheurs habiles sont moins antipathiques que les magouilleurs meurtriers, comme il se doit. Quelques exemples d’escroqueries aux casinos et une belle part d’humour allègent le récit, évitant trop de noirceur. Un roman efficace, agité, dans la bonne tradition américaine.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :