Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Jean-Christophe Macquet : Le vampire du stade Bollaert (Ed.Ravet-Anceau, 2008)

08-MACQUET-2008Trois hommes ont été sauvagement assassinés dans des toilettes du stade Bollaert, pendant un match du RC Lens contre Bordeaux. Pour deux victimes, un jeune stagiaire de l’équipe de foot et un journaliste, on pense à un rendez-vous homosexuel ayant mal fini. La piste de violents supporters bordelais est envisagée. Gendarme enquêtrice en vacances, Mylène Plantier n’a pas de raison de s’intéresser à ce faits divers. Mais elle est mise en contact avec le père Eustache. Ce prêtre exorciste est un ancien policier, ami du commissaire Vernier qui enquête sur l’affaire.

Dix ans plus tôt, le père Eustache était encore dans la police. Vernier et lui ont connu un cas similaire. Ils traquaient un criminel herculéen semblant possédé par le Diable. Le monstre serait de retour, selon Eustache, qui évoque même le vampirisme. Bien qu’elle ait vérifié les dires du prêtre, Mylène est mal convaincue. Le commissaire Vernier et un autre journaliste sont assassinés. Ils semblaient avoir rendez-vous, plus sûrement pour des infos que pour un motif sexuel. Mylène et Eustache enquêtent dans la famille de Laurent, le footballeur stagiaire tué.

Depuis quelques mois, le jeune homme rejetait les siens, au profit d’idées sataniques virulentes. On ne lui connaissait qu’un copain, non identifié. Sans doute l’homme que le duo repéra lors d’une visite au domicile de Vernier. Mylène et Eustache exploitent une nouvelle piste, le Locuste, un bar dans les caves duquel se produit un groupe gothique, les Rosa Crux. Lors de cette soirée, Mylène rencontre Henry de Saint-Lyphard, propriétaire des lieux, et son amie Lisa. Dans un état second, Mylène est violée par le couple dans un manoir squatté. Eustache la sauve in extremis.

Le prêtre est certain que c’est bien le couple démoniaque qu’il recherche. Avec l’aide de “barbouzes en soutane” venus du Vatican, qui enquêtent sur un livre maudit du comte d’Erlette cité dans un romans de Lovecraft, Mylène reprend ses fonctions. L’ami du jeune footballeur est un descendant du fameux comte. Il se confirme que Lisa, épouse d’un entraîneur, se trouvait à Nantes dix ans plus tôt. Elle organise des messes noires avec de jeunes recrues et des filles kidnappées. Elle a éliminé ceux qui voulaient dénoncer ses activités sectaires. Après avoir enlevé Mylène, la bande est arrêtée. Saint-Lyphard meurt, Lisa disparaît…

Le père Brown, le frère Cadfael, l’abbé Garrec, le frère Boileau, la sœur Angèle, et tant d’autres religieux figurent au Panthéon de la Littérature policière. Ajoutons-y ce père Eustache, téméraire exorciste actuel, partenaire d’une jeune et belle gendarmette. Ils sont entraînés dans une affaire bien plus étrange qu’il y parait. Au départ, la tonalité bien-pensante relève de l’éternel fantasme chrétien du Diable. Puis on se laisse volontiers convaincre par les péripéties auxquelles le duo est confronté. Finalement, l’histoire est assez inventive, dans la tradition du roman populaire. Mention spéciale pour les émissaires de choc du Vatican et pour la référence à Lovecraft.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :