Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

John-Erich Nielsen : Le serment des Highlands (Éd. HoH, 2011)

11-NIELSENLe jeune policier écossais Archie Sweeney s’offre quelques jours de vacances dans les Highlands, en compagnie de sa tante Midge. Âgé de bientôt trente ans, cet amateur de randonnées est attiré par le massif montagneux des Five Sisters of Kintail. La tante Midge l’attendra au Cluanie Inn, l’auberge isolée où ils séjournent. Connaissant la réputation de l’inspecteur Sweeney, les propriétaires de l’auberge soumettent au jeune homme une étrange affaire. Trois de leurs clients ont soudainement disparu successivement ces derniers mois. Voyageant seuls, ceux-ci aimaient se promener sur la lande des environs. Il semble que quatre autres cas de disparitions n’aient pas été élucidées, non plus. On pourrait attribuer ces méfaits à Malcolm Fergusson. Après avoir gravement blessé son ex-fiancée, ce jeune garde-chasse au service du clan MacLeod pris la fuite. À part une fermière âgée, personne ne l’a plus vu depuis deux ans.

Sweeney ne tient pas trop à se lancer dans une enquête, mais rien ne l’empêche de se renseigner. La vieille Mary Jane Russell confirme avoir vu Fergusson, qui a abandonné sa veste chez elle, près de deux ans auparavant. Au village de Dornie, le journaliste Alex Peacock apporte quelques éléments supplémentaires à l’inspecteur. Le seul point commun entre eux, c’est qu’ils se sont probablement aventurés seuls sur la lande. Et que l’on n’a jamais retrouvé leurs corps. Pfft, évaporés résume Peacock. Un curieux Triangle des Bermudes au cœur des Highlands ! C’est dans le même secteur que les McLeod envisagent de créer un parc animalier controversé. Archie Sweeney admet s’être montré fort maladroit avec l’ex-fiancée de Fergusson et sa famille. Au Cluanie Inn, la tante Midge a sympathisé avec l’historien Robert Butler. Celui-ci rappelle à Sweeney que cette terre de légendes a connu jadis de furieuses batailles historiques.

Sweeney fait confiance au flair de son chien Berthie pour retrouver la piste de Fergusson. C’est dans une grotte qu’ils découvrent le cadavre décomposé du fuyard. Selon le médecin légiste, Fergusson est simplement mort d’hypothermie. Sur la lande, Sweeney a croisé un étonnant berger ayant l’allure de Dark Vador. Il s’agit de Pat McKenzie, riche héritier d’un clan opposé aux McLeod. Nul ne comprend bien ses projets personnels. Lui aussi croit à la légende du cavalier de Glen Shiel, rôdant la nuit dans la région plusieurs siècles après sa mort. Une idée plutôt douteuse, mais Sweeney a effectivement entendu les pas d’un cheval lors de ses sorties nocturnes. Au club équestre du couple Smith, on ne peut gère lui offrir de renseignements. Quand il trouve de singuliers tonneaux dans la bergerie de McKenzie, Archie Sweeney pense que son enquête va progresser…

Cette huitième aventure de l’inspecteur d’Édimbourg créé par John-Erich Nielsen est diablement réussie, réellement passionnante. L’auteur utilise au mieux les majestueux décors d’Écosse, et les ambiances chargées de fantômes légendaires et autres mystères, sur fond de références historiques. Une palpitante intrigue, d’autant plus solide qu’elle nous réserve quelques fausses pistes et de nombreux rebondissements. Le sympathique jeune policier semble, ici encore, avancer à l’aveuglette au gré des éléments nouveaux. Il agit selon sa logique, consistant à cumuler les infos avant de comprendre les faits. Malgré tout, il aura besoin de son collègue l’inspecteur Carraway pour l’aider à boucler cette énigmatique affaire. Voilà un excellent roman d’enquête, à découvrir absolument !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :