Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Linda Fairstein : Mausolée (Le Cherche Midi, 2008)

08-FairsteinAlexandra Cooper, 37 ans, substitut du procureur de Manhattan, forme une bonne équipe avec le policier noir Mercer Wallace, et Mike Chapman, de la Criminelle. Quatre ans après une première série, « le violeur au bas de soie » vient d’agresser une jeune étudiante Suédoise, qui est hospitalisée. L’inconnu semble bien connaître l’Upper East Side, quartier chic new-yorkais. Selon la victime, ce n’est peut-être pas un Afro-Américain, car son accent apparaît plutôt anglais. Alexandra lance une nouvelle procédure, afin d’éviter que les faits précédents ne soient prescrits.

Dans le sous-sol d’un bâtiment de la New York University, on découvre le cadavre d’une femme. Celle-ci a emmurée vivante à cet endroit environ vingt ans plus tôt. Ce qui rappelle certains textes de l’écrivain Edgar Poe, lequel habita justement les lieux. Une autre femme est attaquée et tuée dans le secteur habituel du « violeur au bas de soie ». Les enquêteurs se demandent s’il ne s’agirait pas d’un plagiaire, car la victime n’a pas du tout le même profil. Cette Emily est une marginale alcoolique et droguée, qui n’a jamais vraiment décroché. Elle se sentait menacée par un ex-compagnon, nommé Monty.

La femme emmurée est bientôt identifiée. Il existe des points communs entre cette Aurora Tait et Emily. Alexandra et les deux policiers interrogent ce qui les connurent autrefois, dont un flic révoqué et un ancien prof de la New York University. Le psy qui a reconnu sa patiente Aurora est retrouvé mort, sans que le suicide soit avéré. Les enquêteurs s’intéressent à la Raven Society, groupe confidentiel d’admirateurs d’Edgar Poe. L’expert Zeldin leur donne plus volontiers des détails sur sa vie, que les noms des membres du club. Aucun «Monty» dans la liste.

L’ex prof de la NYU est la cible d’un tireur, avant qu’Alexandra ne soit séquestrée dans le cottage où vécut Edgar Poe. Alors que Mike Chapman vit un drame personnel, l’enquête sur le violeur progresse. C’est dans les fichiers de l’ONU et grâce à une carte d’abonné du métro qu’Alexandra cerne le suspect, fils d’un diplomate africain. Quant à l’assassin d’Aurora et d’Emily, c’est bien du côté dans l’entourage de Zeldin qu’il faut le chercher. Cet homme qui vécut une existence comparable à celle de Poe a éliminé des témoins de son passé pour préserver sa vie actuelle…

Sans doute les trois enquêteurs sont-ils les héros de cette énigmatique aventure, aux abondantes péripéties. Avec eux, la procédure judiciaire actuelle est détaillée, et leurs méthodes d’investigations sont très réalistes. Ayant dirigé pendant trente ans une brigade de répression des crimes sexuels, Linda Fairstein utilise habilement sa connaissance du sujet. Elle sait aussi rendre attachants ces professionnels. Mais les vrais héros de ce roman sont plutôt New York et Edgar Poe. L’auteur nous fait découvrir des aspects très particuliers de cette ville hors du commun qu’est New York. Quant au génial Edgar Poe, un des fondateurs du roman policier (qu’il nommait ratiocination), on nous rappelle combien sa vie fut peu ordinaire. Sur fond d’alcool et de drogue, un criminel s’identifiant à Poe ne peut qu’être monstrueux. Mouvementé, ce suspense est absolument passionnant.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :