Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Marc Boulet : Le Roi de Pékin (Denoël, 2009)

09-BOULETUne vingtaine d’années plus tôt, Marc B. est reporter en Asie. Il n’a pas envie de quitter cette région du monde. C’est ainsi qu’il s’installe aux Philippines. Il épouse la belle Jade, contre le gré des riches parents de la jeune femme. Il s’associe avec Roger, un ex-militaire, pour acheter et diriger un club-discothèque, le Paradise. En réalité, l’établissement est un bordel où les prostituées gagnent correctement leur vie. Marc et Roger n’ont rien d’autre à faire que d’amasser du fric. Fumeur de joint prétendant communiquer avec les extraterrestres, s’amusant avec les filles de leur cheptel, Roger est complètement déjanté. Aussi est-ce à peine surprenant qu’il ait tué et mutilé Rosalinda, une des prostituées du Paradise. Un ultime message de la victime désigne Roger. Encore dans les brumes des stupéfiants, celui-ci ne se défend quasiment pas quand il est arrêté. Marc n’avait pas l’intention de trahir son ami. Jade était plus sévère. Quoi qu’il en soit, c’est la fin du Paradise. Roger est condamné à une lourde peine de prison, dans des conditions pénibles.

Marc et Jade se sont expatriés à Pékin, s’installant chez Rita (la sœur de Jade) et son mari Dragon. Ces derniers possèdent un modeste restaurant dans le quartier de Dongzhimen. Disposant d’une belle fortune, Marc s’associe avec son beau-frère pour créer le Palais du Ciel, un salon de massage qui cache une maison close raffinée. Au début, le bordel ne connaît pas un grand succès. Mais la méthode de Dragon est la bonne, et les profits affluent finalement. Marc se sent devenu un pro du proxénétisme. La naissance de leur enfant, Lili, est un bonheur. Jade lui semblant fuyante à son égard, Marc finit par coucher avec une de ses prostituées, Neige. C’est alors que se manifeste Roger.

Avec sa part du pactole philippin, il devient leur associé, même s’il s’intéresse davantage à un Éden chimérique qu’il nomme Shambhala. Marc se rend vite compte que Roger se drogue toujours, devenant de plus en plus délirant. Pour Jade, il faut virer ce taré. Dragon ne l’apprécie guère, non plus. Marc se montre également très nerveux depuis le retour de son ami. D’autant que Roger s’est mit à dealer du haschich, ce qui est plus risqué en Chine que partout ailleurs. Marc espère que son voyage avec Roger en Thaïlande lui offrira l’opportunité de se débarrasser de cet encombrant ami…

Si Marc Boulet s’autorise à situer ce roman en Asie, c’est qu’il sait de quoi il parle. Il connaît autant les lieux décrits, que l’état d’esprit des populations : “Tant de bêtises ont été dites et écrites par les étrangers à propos du prétendu mystère chinois. Tant de bêtises inspirées par le romantisme exotique ou révolutionnaire me donnent la nausée, à moi qui ai vécu plus de dix ans à Pékin… Quand [le Chinois] dissimule ses opinions ou sentiments, c’est pour ne froisser personne. Quand il complimente de manière exagérée, c’est pour faire plaisir. Cela fait partie des règles de savoir-vivre, ce n’est pas un signe d’hypocrisie…” On sent sa passion pour l’Asie tout au long de cette histoire.

Quant à l’intrigue, psychologique autant que criminelle, elle est à la fois bien présente et assez subtile. On peut être un peu déstabilisé par le sort de ces deux Occidentaux vivant en Asie, l’un assumant l’exploitation du vice et l’argent qui en découle, l’autre perpétuellement parti dans ses délires hallucinogènes. Ce n’est pas exactement une amitié qui les rapproche; c’est de partager quelque chose d’indicible. Un choix de vie, sans doute, pourtant envisagé de façon différente. C’est ainsi que nous entrons dans la part sombre et troublante du récit… Voilà un roman qui sort assurément de l’ordinaire !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :