Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Marcus Malte : Les Indiens (Petits polars du Monde, 2012)

 

12-MALTE-ppmBien qu’il manque de personnalité, n’étant ni très futé, ni très mature, Damien est plutôt un brave garçon. Certes, il s’agit d’un jeune repris de justice, marqué par une enfance désastreuse. Mais sa dernière peine de prison lui a permis de faire la connaissance de José. Son codétenu quadragénaire était un véritable baroudeur, un ancien militaire ayant fait la guerre presque partout dans le monde. Physique de sportif, mais mental terriblement perturbé. Les morts, ils s’installent dans ton crâne et y a plus moyen de les virer, ils te bouffent la tête, Damien a bien compris ça. José ne s’énervait plus, ne parlait qu’avec lassitude. Il savait calmer les grossiers, les agressifs. On l’avait condamné pour un double meurtre. Pourtant, il était tout simplement venu en aide à une fille mineure, Lila.

Elle s’appelle Isabelle, elle a préféré choisir ce nom-là, Lila. Orpheline, elle a été élevée par sa tante dans le Sud. Elle est maintenant âgée de vingt-et-un ans. Une jeune fille impressionnante pour Damien. Non seulement par sa beauté, mais parce qu’elle connaît tout des Indiens. Pas ceux qu’on voit dans les films de cow-boys, ceux qui vivent dans la forêt vierge, en Amazonie. Ceux qui sont en danger depuis qu’on détruit leur espace vital. C’est José qui est sorti de prison le premier, qui a rejoint Lila. Comme un parrain retrouve sa filleule. Damien essayait de les oublier, pensant qu’il ne les reverrait plus jamais. Bonne surprise, quand ce fut à son tour de sortir, ils étaient là. Tous les trois ont mis le cap sur Cannes. Leurs finances baissant, Lila eut l’idée d’un braquage…

S’il est l’auteur de romans tels que Les Harmoniques ou Garden of Love, Prix des lectrices de Elle, Marcus Malte est également très convaincant dans l’art de la nouvelle, par exemple avec Cannisses. C’est avec une belle sensibilité poétique qu’il nous raconte, par la voix de Damien, la noire histoire de ce trio. Un héros fatigué, une pasionaria des Indiens, un jeune délinquant. C’est vrai mais ce serait trop vite résumer leurs portraits, bien plus nuancés. Le drame plane sur la vie de ces trois personnes. Leur fragilité n’est pas apparente, mais profonde, signe distinctif qu’ils ont en commun. Aucun jugement de valeur sur leur parcours, au lecteur de mesurer son empathie envers eux. Histoire criminelle, humaine, autant que touchante ou souriante par plusieurs aspects. Belle réussite.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :