Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Matti Rönkä : Frontière blanche (Ed.l’Archipel, 2011)

11-RONKAViktor Kärppä est détective privé à Helsinki. Son parcours et ses activités sont plus complexes, en réalité. Natif de Carélie russe au sein d’une famille d’origine finnoise, Viktor fut éduqué dans le pur système soviétique. Brillant élément, il fit partie des services secrets. Sa mère âgée vit toujours à Sortavala. Son frère Alexeï n’a pas quitté la Russie, contrairement à Viktor. En Finlande, il a adopté un nom local parfaitement officiel. S’il est détective, il participe aussi aux trafics et combines de caïds russes, Karpov et Ruchkov. Chacun de leur côté, les deux mafieux lui confient des missions, n’impliquant aucun trafic de drogue ou de femmes. Il y a tant d’objets de valeur à transporter clandestinement. Pour sa tranquillité, Viktor renseigne à l’occasion le policier Korhonen. Néanmoins, son activité principale est bien celle de détective privé.

Homme mûr, Aarne Larsson est un libraire spécialisé dans les livres anciens et historiques. Il sollicite Viktor, afin de retrouver sa jeune femme Sirje dont il est sans nouvelles. Native de l’Estonie toute proche, c’est la sœur de Jaak Lillepuu. Ce puissant mafieux s’est bâti une solide réputation de trafiquant sans états d’âme. Son ami sportif Anatoli conseille à Viktor la plus grande prudence. Chez ce couple discret, ayant peu de liens avec le voisinage, le détective ne trouve guère d’éléments expliquant la disparition. Le caïd Karpov a quelques soucis. On lui a volé une très grosse quantité de fausses cigarettes, avant de supprimer l’employé qui dirigeait son dépôt. L’autre caïd, Ruchkov, ne se serait pas permis ce genre de méfaits. Peut-être le gang de Jaak Lillepuu est-il concerné. Par ailleurs, un agent du FSB rappelle à Viktor qu’il appartient toujours au KGB.

Lors de son enquête, le détective sympathise avec la jeune et attirante Marja. À Tallinn, en Estonie, les parents de Sirje ne comprennent pas cette disparition. Sur le ferry du retour vers la Finlande, Viktor est agressé par Jaak Lillepuu, qui prétend n’être pas impliqué. L’enquêteur interroge la première épouse d’Aarne Larsson et leur fils. Eux non plus ne savent rien. Esko Turunen, qui prenait des cours de peinture avec Sirje, semblait intime avec la jeune femme. Il s’avère fort difficile de le rencontrer. Viktor n’en oublie pas ses missions pour Ruchkov ou Karpov. Il montre à Marja comment sont importées secrètement des tableaux, des icônes russes, jusqu’en Finlande. Dans ses investigations, Viktor va bientôt découvrir quelques cadavres, et devoir alerter le flic Korhonen. Avant d’élucider l’affaire, il risque encore quelques mauvaises surprises…

Il serait erroné de ranger trop vite cette histoire parmi les romans d’enquête. Si les recherches de Viktor Kärrpä sur la disparue avancent lentement, le contexte autour du détective constitue l’atout essentiel de ce noir suspense. La culture de Kärrpä est double, sachant qu’il vient de Carélie. C’est une région frontalière entre la Mer Baltique et la Mer Blanche, partagée entre l’Est de la Finlande et la Russie. Les niveaux de vie sont extrêmement différents. Ainsi Kärrpä explique-t-il ses choix actuels : Le plus gros ravin se trouve à la frontière finno-russe, à Värtsilä. Dès que tu passes du côté de la commune de Ruskeala, c’est la mendicité, la saleté, la tuberculose (…) C’est quoi la morale ? Où se trouve la frontière entre le bien et le mal. Je ne tue, n’agresse, ni ne vole personne. Par contre, je veux bien donner un coup de main dans de petits délits, dont la seule conséquence négative est que la part empochée par l’État s’en trouve amoindrie, si ça me permet de subvenir à mes besoins.

Si l’on en croit l’auteur, la Finlande est le pays de tous les trafics, les importations illicites concernant toutes sortes de produits, souvent contrefaits. Ce qui suppose un univers mafieux, avec ses manipulations et ses coups bas. Sans oublier que le voisin russe reste influent, en particulier par ses réseaux secrets. Tel est le sombre univers dans lequel doit surnager Viktor Kärrpä, tout en enquêtant. C’est bien cette ambiance et ce contexte qui font tout l’intérêt de ce solide polar nordique, à l’intrigue très convaincante.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :