Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Maurice Gouiran : Les chèvres bleues d’Arcadie(Éd.Jigal, 2008))

08-GOUIRANSensuelle infirmière et amie intime de Clovis, Élodie appelle celui-ci à l’aide lorsqu’elle est mêlée à un crime. Dans une villa cossue du boulevard Michelet, deux hommes se sont entretués. Député bien pensant, Thibault de la Renaudière était le propriétaire des lieux. Le second mort, Spiros, est un anarchiste grec. Élodie croit avoir été vue par deux hommes en 4x4. Clovis fait le ménage afin qu’elle ne soit pas inquiétée. Élodie avoue qu’elle a participé à une soirée libertine avec Thibault, pas si vertueux. Plusieurs amis de ce dernier auraient déjà été victimes de cambriolages ou d’agressions. Tandis que la police suppose un assassinat politique, Clovis s’initie avec Élodie au petit monde de l’échangisme.

Les soirées à l’auberge « La dame de coeur » rassemblent des érotomanes aisés. Plus qu’à leurs pratiques, Clovis s’intéresse aux mésaventures qu’ils ont subies. La police a découvert chez Thibault une riche collection d’objets érotiques, ce que Clovis va vérifier sur place clandestinement. Membre du cercle d’amis, Adelphe confirme qu’ils possèdent tous de belles collections. Chez chacun des cambriolés, un exemplaire d’une statue de Priape a été volée. Tous les sept avaient ramené ces œuvres d’un voyage ensemble en Grèce. Adelphe, qui possède encore la sienne, craint d’être le prochain visé. Il finance l’enquête que Clovis va mener en Grèce.

Par Fokas, le frère aîné de Spiros, Clovis connaît mieux l’histoire de leur famille. Militant communiste, le père finit par s’écarter de la politique, mais disparut en 1967, victime du coup d’état des Colonels. Clovis retrouve la piste du sculpteur Christos, auteur des statues. Une septième œuvre fut vendue par erreur, alors qu’elle contenait un document destiné à Spiros, un DVD. Son périple mène Clovis dans les montagnes d’Arcadie, où il rencontre une gardienne de « chèvres bleues », Ilona. Assassiné quelques semaines plus tôt, son grand-père fut un ami du père de Spiros. Il avait obtenu une copie DVD d’un film, compromettant pour un politicien grec, ancien tortionnaire, du temps des Colonels...

Dans ce nouvel épisode, les tribulations de Clovis l’entraînent des clubs échangistes jusqu’au cœur de la Grèce. La piste sexuelle est plus tentante que l’hypothèse politique, pourtant probable. Utile rappel d’une période gommée de nos mémoires, la dictature des Colonels grecs qui débuta le 21 avril 1967. Le contexte de l’après-guerre compliqué dans ce pays est retracé avec véracité. Mais l’intrigue n’est pas absolument noire dans ce roman. Car, entre les amateurs de gaudriole (qui prêtent à sourire) et les décors pastoraux d’Arcadie (qui font rêver), Maurice Gouiran varie avec aisance la tonalité. Il multiplie les péripéties mouvementées. Ne manquant pas d’astuce pour dénouer la situation, son héros est de plus en plus attachant. Cette aventure est très réussie...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :