Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Michel Chevron : Icône (Après La Lune, 2010)

10-CHEVRON-1Ayant fait le bilan de sa vie calamiteuse, Richard Lenoir a tout bazardé avant de se suicider. Cette nuit-là, il a décidé d’aller se faire exploser en voiture contre les locaux de sa banque, qui ne l’a jamais aidé. Alors qu’il roule à pleine vitesse, un 4x4 vient le percuter violemment. Inconscient après l’accident, il est hospitalisé. Richard Lenoir reçoit à l’hôpital la visite d’un certain Conteur, qui se présente comme l’émissaire de M.Solonik. Ivan, le fils Solonik, a été gravement blessé dans l’accident causé par Lenoir. Conteur exige que Lenoir donne les organes nécessaires à une greffe. En cas de refus, il menace de s’en prendre à son ex-femme, Jeanne Sévère, ou à leur fille Léontine, également compatible pour une greffe. Lenoir a peu de choix et peu de temps pour donner sa réponse.

Il contacte au plus tôt son ex-épouse, afin que toutes deux aillent se réfugier en province chez la mère de Jeanne. Puis, Lenoir fuit l’hôpital aussi discrètement que possible. C’est ainsi qu’il fait la connaissance du chauffeur de taxi chinois Kim Lee qui, moyennant finances, peut s’avérer un garde du corps efficace. À son propre domicile, Lenoir s’aperçoit qu’on lui a volé son seul bien de valeur, une précieuse icône. Il soupçonne Conteur, qui a visité les lieux. Lenoir se met à l’abri chez son seul ami, Santiago. Celui-ci lui trouve des renseignements sur le mafieux Solonik. La rencontre avec le Russe laisse Lenoir sceptique. Solonik n’est pas agressif, simplement habitué à obtenir ce qu’il demande. En parallèle, il engage un couple de tueurs, Eloïse et Abélard (par ailleurs producteurs et acteurs de films X), afin qu’ils retrouvent Jeanne Sévère et Léontine.

Le cadavre d’une jeune femme massacrée par le fils Solonik le soir de l’accident ne suffit pas pour que Lenoir puisse faire pression sur son père. Eloïse et Abélard ne tardent pas à s’emparer de la petite Léontine. Nanah, l’épouse de Solonik, a connu un parcours chaotique et aventureux. Grâce à d’étranges affinités, elle est prête à aider Lenoir. Le duo repère l’immeuble où ils supposent qu’on séquestre Léontine, dans les studios où Eloïse et Abélard tournent leurs films. Après une périlleuse escalade, ils sont bientôt repérés. Heureusement, Kim Lee intervient. Par la suite, Abélard voudra se venger de ceux qui ont abîmé sa compagne. Pour les évènements concernant sa fille, Lenoir est convoqué par la police. Lenoir finit par confier la vérité des faits au flic obèse Argobast, qui peut devenir un bon allié. Toutefois, Solonik et Conteur restent des adversaires redoutables…

Il faut aussi évoquer l’histoire antique, que l’auteur nous relate ponctuellement en marge du récit principal. Il s’agit du voyage de La Juvénile, une esclave de seize ans, que le preux centurion Dachirr Neroli conduit à destination, et dont il tombe inévitablement amoureux. Cette traversée du désert s’avère un périple mouvementé, qui n’est pas sans points communs avec les mésaventures de Richard Lenoir. Nous sommes ici dans une intrigue éloignée de toute norme. La description précise des lieux et des péripéties apportent de la crédibilité à des situations qui échappent au pur réalisme. Sans doute est-ce cette dualité entre possible et impensable, voulue et maîtrisée, qui rend passionnant ce roman. Les portraits des personnages suffisent à comprendre qu’ils se situent à la frontière de la réalité, comme dans les contes et légendes de jadis. Que le nommé Conteur vive une relation perverse avec une vipère nous en donne un exemple éloquent. Une histoire non dénuée d‘humour, dont la tonalité est véritablement singulière.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :