Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CLN

 

13-LEBRUN-1985Fils d’une famille aisée bourgeoise, Jacques Flament est agent immobilier à Saint-Tropez, associé à son ami Michel Marsault. Bien qu’âgé de trente-cinq ans, Jacques reste fortement sous l’emprise de ses parents. Contre leur avis, il s’est malgré tout marié deux ans plus tôt. Son épouse Nicole a maintenant vingt-trois ans. Au sein de leur couple, les disputes sont nombreuses, pourtant Jacques et Nicole restent très attachés l’un à l’autre. La jeune femme a la fâcheuse habitude de s’adonner à la drogue. Cet hiver-là, lors d’une morne soirée entre amis, Nicole dit en public ses quatre vérités à son mari. Elle rentre chez eux, accompagnée de Gérard Bodinier, un journaliste local de leurs relations. Déprimée limite suicidaire, Nicole se drogue après le départ de Bodinier. Avant de disparaître.

Dans les jours suivant ce curieux mais réel enlèvement, Jacques Flament cherche à comprendre ce qui s’est produit. S’il s’attend à une demande de rançon, aucun contact n’est pris. S’agit-il d’une disparition volontaire de Nicole, qui envisagerait de refaire sa vie ? Plausible, mais incertain. Réalisant qu’il tient vraiment à Nicole, il sait ne guère pouvoir compter sur un soutien de ses parents. On a supprimé le marginal Hermann dans sa cellule de la gendarmerie. Selon la jeune paumée Ulla, la victime fut témoin de l’enlèvement de Nicole, retrouvant même un bijou lui appartenant. Les ravisseurs ne laissent rien au hasard, en éliminant ce témoin.

Mathias et Flora sont les responsables d’une secte installée en Provence, l’Arche du Soleil, recevant des ordres impératifs de Bruxelles. On leur envoie une jeune femme dont-ils ne savent rien, à tenir au secret. Elle dit se nommer Ingrid. On la bourre de calmants, pour le moment. Si Mathias est discipliné, Flora a plus de scrupules, se sentant impliquée dans une sale affaire. Pour autant, se rebiffera-t-elle au point d’aider leur prisonnière ? Tandis que Jacques Flament poursuit son enquête à la mairie de Tarare, il est pisté par un couple de tueurs, Skinny et Monika. Ils tentent de l’éliminer dans un curieux accident. Le commissaire Brésy est très mécontent qu’on lui ait retiré les enquêtes sur Nicole, Hermann, et le supposé accident de Jacques. Après une intervention hiérarchique pour clore ces dossiers, une autre lui permettra peut-être de reprendre ses investigations.

Entre-temps, John Kennedy Ashley débarque dans la région. Surnommé Ash, c’est un biznessman parmi les plus puissants du monde. Il vient ici traiter d’affaires qui semblent fort compliquées. Chercheuse au CNRS étudiant les mœurs de Saint-Tropez depuis plusieurs années, Clara est probablement la seule alliée sur laquelle Jacques peut espérer s’appuyer. Ayant analysé la situation, conscient que les tueurs rôdent toujours autour de lui, Jacques reste prêt à tout pour découvrir la vérité. Nicole est encore en vie, mais pour combien de temps ?

Parmi les excellents romans de Michel Lebrun (1930-1996), En attendant l’été connut un beau succès avant de disparaître des catalogues, de tomber dans les oubliettes éditoriales. Une injustice vis-à-vis de ce roman publié en 1979 dans la collection Red Label, puis seulement réédité en 1985 chez J’ai Lu. Sans doute les éloges sur les nerveux thrillers actuels sont-ils parfois mérités. Si on relit ce polar de Lebrun, on s’apercevra qu’il n’était pas moins percutant que les productions de notre époque. En 1979, l’auteur écrivait déjà depuis près d’un quart de siècle. C’est dire que, ne manquant pas de maîtrise, il élabora une intrigue impeccable, emberlificotée à souhaits. Un chassé-croisé de situations et de personnages fort mystérieux, qui se démêle au fil de la lecture. Si l’ambiance est tendue, jamais la moindre lourdeur n’apparaît dans le récit. Évidemment, la fluidité narrative rend d’autant plus captivante cette affaire très mouvementée. N’hésitons pas à affirmer que c’est un roman digne de figurer parmi les grands classiques du suspense.