Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Mikaël Ollivier : Noces de glace (Albin Michel, 2006)

OLLIVIER-NocesdeglacePour des raisons privées, le jeune lieutenant de gendarmerie Martin Le Kerrec a demandé une affectation loin de sa Bretagne natale, dans la vallée de Chamonix. On vient de retrouver le cadavre de Bertrand Santini, disparu depuis quinze ans. Il avait fait une chute mortelle en montagne, dans une crevasse, à l’âge de vingt ans. Ce décès ne justifie pas une enquête. Pourtant, Le Kerrec est attentif aux réactions des proches de Bertrand.

Malgré sa douleur, son père Antoine semble soulagé. Sa mère Isabelle, recevant régulièrement des courriels de Bertrand, le croyait en vie. Marthe et Charles, patrons de l’hôtel local et amis des Santini, affirment ne rien savoir. Le Kerrec sent confusément que c’est faux. Il a remarqué leur fille aînée, Jeanne, qui ressemble tant à Solenne, son grand amour. Rébecca, leur cadette adolescente, paraît mal dans sa peau.

A l’époque de sa mort, Bertrand Santini avait de douteuses fréquentations. Béa, une paumée, faisait partie de sa bande. Elle vient de périr dans l’explosion de l’immeuble où elle végétait. On suppose un accident. Béa était restée en contact avec le chef de la bande. C’est lui qui l’a supprimée afin qu’elle ne parle pas de leur ultime cambriolage, quinze ans plus tôt. Cette fois-là, une couple de joailliers suisses fut massacré dans un chalet. Les diamants volés disparurent. Le Kerrec trouve la trace de Popeye, autre membre du groupe, revenu rôder par ici. Ce délinquant ferait un suspect facile.

Des graffitis accusent Antoine Santini de la mort de son fils. Isabelle est dépassée par la situation. Une forte tension règne à l’hôtel, chez Marthe, Charles, et Jeanne. Trop de mensonge ont entouré les faits datant de quinze ans.

Bertrand voulait partir avec Jeanne, enceinte de leur bébé. Le vol chez les Suisses devait financer leur départ. Avec Charles, Antoine tenta de raisonner son fils. Bertrand tomba peu après dans le glacier. Il était trop tard pour le sauver. Après avoir éliminé un autre témoin, le chef de la bande récupère les diamants et file en Italie. On frôle un dernier drame, quand l’enfant de Jeanne s’enfuit dans la montagne enneigée…

Cette affaire est beaucoup plus subtile qu’une simple enquête criminelle dont serait chargé un pro de la gendarmerie. Tous les protagonistes sont ici hantés par leurs souvenirs, à commencer par le lieutenant. Les états d’âme de Le Kerrec ne sont pas si éloignés de ce dossier. L’auteur offre des indices, signale non-dits et mensonges, suggère des pistes. Certains faux-semblants sont diablement habiles. Notons que tous les personnages sont importants, y compris les rôles semblant secondaires. D’une tonalité très convaincante, l’ambiance évite une inutile lourdeur oppressante. Un roman au scénario impeccable.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :