Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Paul Doherty : L’homme masqué (10-18 Éd., 2010)

10-DOHERTY-2Né en 1685, l’Anglais Ralph Croft a débuté comme brigand, avant de s’installer à Londres où il est devenu un faussaire réputé. Puis, recherché par la justice, il est parti vivre à Paris, où il a poursuivi son activité d’expert en faux-papiers. Condamné pour diverses fraudes, Ralph a été emprisonné à la Bastille. Il est âgé de vingt-huit ans, quand on lui offre une occasion d’en sortir. Le Régent Philippe d’Orléans et Mme de Maintenon lui confient une mission secrète. Il s’agira de découvrir la véritable identité du Masque de Fer. Si l’histoire de cet inconnu a suscité de nombreuses rumeurs et légendes, Ralph va devoir retrouver des faits concrets. Il sera encadré par le capitaine d’Estivet et l’archiviste Maurepas, qui ont la confiance du Régent. Qu’il n’espère pas s’enfuir, car d’Estivet le surveille.

Ralph commence par réunir les éléments historiques déjà connus au sujet de l’énigmatique prisonnier royal, dont même la noblesse proche de Louis XIV ignorait l’identité. Le mythe d’un jumeau du Roi-Soleil apparaît vite improbable. Avec Maurepas et d’Estivet, Ralph assiste à l’exhumation du corps du défunt Masque de Fer, au cimetière Saint-Paul. Aucune chance de trouver des indices. À la Bastille, le lieutenant Launay met le trio en contact avec le Dr Nelaton. Ce témoin affirme que l’inconnu était un Anglais. Ralph est invité chez Maurepas, où il rencontre sa séduisante fille Marie, sourde et muette. Il consulte encore les documents relatifs au prisonnier masqué, qui rappellent que le ministre Louvois fut intransigeant : Il est capital que personne ne sache ce qu’il sait.

L’hypothèse que le Masque de Fer ait été un aristocrate est crédible. Par contre, les cas de l’escroc italien Matteoli ou du Duc de Beaufort, comploteur sans envergure, sont à éliminer. Une piste mène Ralph au Faubourg Saint-Antoine, sinistre quartier de Paris où survivent maints réprouvés. M.de Renneville, qui fut embastillé pour avoir écrit des pamphlets, évoque un possible lien avec l’Ordre des Templiers. Leur ombre menaçante plane toujours sur le royaume, il est vrai. Un détour par chez les bohémiens permet à Ralph de mesurer les dangers qui le guettent dans cette affaire. D’ailleurs, sa confiance en d’Estivet et Maurepas reste relative. L’hypothèse que le nommé Eustache d’Auger ait été le Masque de Fer semble assez plausible. Ralph et d’Estivet rencontrent chez elle la sœur âgée de cet homme, disparu depuis longtemps. Elle laisse envisager un lien entre sa famille et la célèbre Affaire des Poisons. Resterait à définir le principal motif pour lequel le Roi aurait décidé un tel secret autour d’Eustache d’Auger. C’est un étrange tribunal qui apportera bientôt à Ralph les réponses à ses questions…

L’affaire a fasciné quantité d’historiens et d’écrivains, dont Marcel Pagnol. Il est donc logique que Paul Doherty, grand romancier populaire, auteur de plusieurs sagas historiques, se soit intéressé aussi à l’énigme du Masque de Fer. Ceux qui connaissent déjà les hypothèses majeures de ce dossier retrouveront ici lesdites suppositions. Toutefois, Doherty ne se contente pas d’une simple énumération. Il plonge son héros dans une enquête non dénuée de risques. Bien sûr, fréquenter les bas-fonds de Paris est dangereux. Surtout, le secret du Masque de Fer est une vraie affaire d’état, puisque les plus hautes autorités du royaume ont été concernées. On aurait pu souhaiter que le Régent, personnage fort singulier, soit plus présent dans le récit, mais ceci n’est pas l’essentiel. La théorie développée au final est bien évidemment romanesque, utilisant davantage la rumeur que des certitudes historiques. Ce qui importe, c’est que cet inédit nous propose une bonne intrigue, très agréable à suivre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :