Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Richard Stark - Darwyn Cooke : Parker 2-L’Organisation (Dargaud, 2011)

BD-PARKER-2Miami Beach, 1963. Quand Bett Harrow, la femme qui partage son lit se met à hurler, Parker réagit immédiatement. Il ne tarde pas à mettre hors d’état de nuire Clint Stern, le tueur venu le buter. L’homme avoue avoir été engagé par Jim St Clair, patron d’une boite de Brooklyn. C’est grâce au nommé Skim Lasker que Stern a trouvé la trace de Parker. Le tueur étant de plus en plus faiblard, Parker se débrouille pour l’éloigner des lieux. L’affaire a commencé seize mois plus tôt. Après avoir affronté l’Organisation, Parker a dû changer de visage. La mafia de New York ne risque pas de le reconnaître après son opération de chirurgie esthétique. Parker ayant maintenant besoin de fric, son ami Joe Sheer lui indique un coup.

C’est Skim Lasker qui a eu l’idée d’une attaque de fourgon blindé dans le New Jersey. Tous les mercredis à la même heure, une camionnette bourrée d’argent fait une pause au Shore Points Diner, sur la Route 9. Il suffirait de cinq gars décidés pour la braquer. C’est Alma, la serveuse du relais routier et petite amie de Skim, qui a indiqué le coup. Parker estime d’abord que c’est foireux, mais s’accorde une semaine pour examiner la situation. En réalité, malgré un plan inventif et des complices sérieux, c’est à Alma que Parker ne fait pas confiance. Tout montre qu’elle va les doubler. Le braquage se passe plutôt bien. Mais Alma bute Skim et prend la fuite, avant d’être interceptée par Parker.

Pourtant, quelques mois plus tard, Parker retrouve Skim Lasker bien vivant à Miami Beach. Bookmaker pour l’organisation, il participe à un poker quand Parker vient régler ses comptes. Parker a confirmation que c’est Bronson, caïd de l’Organisation, qui veut le faire tuer ― alors qu’il évite toujours de se trouver en conflit avec la Mafia. Prenant la route vers New York, Parker fait halte chez son ami Grofield pour préparer la suite. C’est à Scranton qu’il va frapper, avant de débarquer à New York. Il avertit Justin Fairfax, un des dirigeants de l’Organisation, qu’il va s’attaquer à Bronson et à tout leur bizness. Dangereux d’affronter les mafieux, mais Parker connaît bien les rouages du système. Le club Cockatoo est sa première cible…

Après “Parker - Le chasseur” (Dargaud 2010), voici le deuxième opus de cette série de Darwyn Cooke adaptant les romans de Richard Stark. Le premier ayant été traduit par Tonino Benacquista, Doug Headline assure la traduction de cet épisode. Sauf erreur, il s’agit de la transposition de “Parker fait peau neuve”, publié en 1963. C’est plutôt un roman graphique que d’une BD habituelle. En effet, Darwyn Cooke reprend l’intégralité des histoires mouvementées, violentes et sinueuses crées à l’origine. Ce faisant, il ne trahit pas l’esprit des scénarios “virils” de Richard Stark. Davantage encore que dans le premier tome, il utilise toutes les ressources narratives. Par exemple, un article de journal de plusieurs pages évoque le braquage du club Cockatoo, ou des bandes stylisées retracent le système mafieux de l’époque. Si les scènes d’actions sont dessinées en détail, d’autres incluent un texte plus explicatif. L’équilibre entre ces formes diverses donne toute sa force à cette adaptation. Quant à l’intrigue, c’est du grand roman noir américain dans la meilleure tradition, la plus percutante qui soit.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :