Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CLN

 

12-PHILLIPSTout le monde ou presque connaît en France le Dr Crandall Taylor. C’est le héros de la série Ventura County, diffusée chaque semaine à la télé en prime time. La vie amoureuse riche en turpitudes du Dr Taylor constitue l’essentiel des intrigues. C’est un peu la même chose pour le comédien, grand séducteur qui ne refuse ni de donner des autographes, ni de s’offrir à ses admiratrices. Même quand Taylor séjourne à Paris, d’ailleurs. Après une jeunesse de bagarreur, et une période dans l’armée américaine, il y a fait une partie de ses études. Il parle couramment le français depuis, ce qui simplifie les contacts. En réalité, bien qu’encore diffusés en France, les tournages de Ventura County sont terminés depuis plusieurs années. Taylor prétend préparer un projet cinématographique, façon Indiana Jones peut-être. Un archéologue retrouve les bras de la Vénus de Milo, voilà l’idée.

Le hasard aide Taylor à trouver un scénariste. En la personne de Frédéric Laforge, auteur d’un seul roman, Frétille, bébé, frétille. Cet employé de librairie exploite une idée assez glauque, où se mêlent inceste, prostitution, vengeance et sida. Un tirage modeste, mais ce roman ne manque pas de style. Vivant dans un logement peu spacieux, ce divorcé sans attrait pour les femmes s’avère le complément idéal pour Taylor. La productrice de télé Marie-Laure parait emballée par le projet. Une exclusivité d’autant plus facile à obtenir que rien n’est vraiment écrit. L’étudiante Annick, si elle s’incruste quelque peu, n’est pas la plus exigeante des maîtresses actuelles de Taylor. C’est au club Hanoi Hilton, nouvelle boite de nuit parisienne, que Taylor espère se trouver un investisseur. Il y a là la belle Esmée, mannequin qui veut faire du cinéma. Et surtout Claude Guiteau, financeur du club, le mari de celle-ci. Marie-Laure prévient Taylor que l’homme est très jaloux.

Taylor s’installe dans un appartement prêté par le mari d’Esmée. Celle-ci ne tarde pas à devenir l’amante du comédien. Quand Guiteau l’interroge sur le film qu’il va produire, Taylor reste encore flou sur le scénario autant que sur le rôle d’Esmée, qui partagera la vedette avec lui. Il promet un petit job à Bruno, fils de Guiteau, beau-fils d’Esmée, et amant d’Annick. Après une nuit à la résidence universitaire où loge cette dernière, qui lui apprend quel est le véritable métier de Guiteau, Taylor est rejoint à Paris par son amie Ginny de Kalb, une star du porno. L’acteur assouvit de temps à autre son goût pour la bagarre, contre un poivrot insistant ou un petit groupe de braqueurs. Plus sérieux, il va être impliqué dans un meurtre…

C’est une très agréable comédie policière qu’a concocté ici Scott Phillips, traduit par Patrick Raynal. Le personnage central peut nous faire penser à un séducteur genre George Clooney. Encore qu’il se rapproche davantage des acteurs de séries kitch, telle Santa Barbara. Fort sympathique, ce héros possède un véritable vécu, qu’il nous dévoile progressivement. Certes, sa vie sexuelle est plus agitée que la moyenne, mais il l’assume autant que son statut de star. On aura compris qu’il y a une bonne part de dérision là-dedans. Idem pour l’idée d’un projet de film basé sur du vide. Pas loin de la réalité quand même, car le cinéma a connu longtemps quelques productions fantômes de cette sorte. L’intrigue criminelle n’est pas oubliée : Quand l’aube est apparue en ce dimanche, j’étais assis derrière le bureau de chêne massif de l’appartement, essayant de sortir du bordel que j’avais créé. Notre héros parviendra-t-il à sortir indemne d’une situation scabreuse ? On n’attendra pas le prochain épisode pour vous le révéler. Multiples péripéties, pour un souriant suspense, très divertissant.