Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Serge Le Gall : Belle-Île amère (Éd.Bargain, 2010)

10-LE GALL-2Le commissaire Landowski est un habitué des affaires dangereuses. Telle cette mission à la frontière du Pays Basque, où il récupère chez un ancien ministre espagnol des dossiers sensibles. Peu après, il est la cible d’un tir d’intimidation, mais ne se laisse pas effrayer. Quelques temps plus tard, Landowski se trouve à Quiberon lorsqu’il est avisé qu’un meurtre vient d’être commis en face, à Belle-Île. Reporter chevronné, baroudeur de l’information, Robert Draner séjournait sur l’île. Il avait rendez-vous avec une personne pouvant le renseigner sur son enquête en cours. Piégé par un individu fantomatique exigeant qu‘il lui donne son dernier carnet de reportage, Draner a été torturé avant d’être exécuté. Sur le lieu du crime, Landowski ne croit guère à un simple crime crapuleux, même si la carte bancaire de la victime a été volée et débitée.

Pour essayer de comprendre, le policier reconstitue l’ultime trajet de la victime. Il entre bientôt en contact avec Julieta, journaliste pour une revue associative de Buenos Aires et enseignante. Le jeune femme avait rencontré Bob Draner en Argentine, l’aidant à recueillir éléments et témoignages. Son enquête portait sur la période de la dictature militaire et sur l’Opération Condor. Le voile n’est pas entièrement levé sur les “disparitions” de milliers de personnes torturées. Plus particulièrement, Draner s’intéressait aux enlèvements d’enfants d’opposants politiques éliminés, qui furent “adoptés” par des familles de militaires. Julieta accompagnait le reporter, pensant retrouver à Belle-Île la trace d’un ancien tortionnaire. Sans doute est-ce celui-ci qui agresse violemment la jeune femme dans sa villa de location. Hospitalisée, Julieta affirme à Landowski qu’elle ignore où Draner a planqué le dossier en question. Peut-être cache-elle ce qu’elle sait.

Julieta est attaquée par le même individu à l’hôpital. Landowski repère l’homme sur le port de Palais, le pourchasse, mais le perd. Grâce à son ami Ange, le policier obtient quelques détails supplémentaires. Octogénaire, ancien douanier habitant à La Trinité-sur-Mer, l’oncle Eugène restait la seule famille de Draner. Celui-ci ne s’oppose pas à ce que Landowski consulte les carnets de son neveu. Mais il y manque quelques pages, probablement les plus accusatrices. Sur l’île, Landowski et Julieta se font volontairement remarquer afin d’attirer l’ex-militaire argentin. Ce dernier continue à supprimer les témoins gênants. Toutefois, une autre ombre venue d’Argentine rôde à Belle-Île, et trouve finalement une alliée, hostile depuis longtemps aux actes de l’ex-tortionnaire. Landowski cherche toujours les preuves photographiques irréfutables déterrées par le reporter…

Rappelons que le policier Landowski est un flic pur et dur, sans compromission avec les hors-la-loi. Mais c’est aussi un humaniste, détestant les injustices. S’il est un cas historique où fut bafouée la dignité des populations, c’est bien au temps de la dictature de la junte militaire argentine. Enlèvements, sinistre souvenir de l’ESMA où furent emprisonnés et torturés tant de gens, mort cruelle des opposants jetés d’avions, trafic d’enfants, et toutes les facettes de la terrible Opération Condor, exécutée par les fascistes latino-américains et pilotée par les Etats-Unis. Cette dramatique page d’histoire récente sert de toile de fond à ce roman, en détaillant avec précision certains aspects. Ce qui donne une évidente force au récit. Les investigations de Landowski sont riches en péripéties, en noirs mystères et en hypothèses, le menant jusqu’à la Pointe des Poulains, à Belle-Île, pour le dénouement. Cette nouvelle aventure du héros créé par Serge Le Gall s’avère palpitante. Un très bon suspense...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :