Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Serge Le Gall : Ciel rouge au Pouldu (Ed.Bargain, 2008)

08-LE GALLFin 19e siècle. Le détective Samuel Pinkerton enquête dans le pays de Quimperlé. Ici, au Pouldu, sur les lieux qui inspirèrent Gauguin, séjournent plusieurs peintres. Mais ce qui occupe Pinkerton, c’est le meurtre de la jeune Jeanne, étranglée à l’orée de la forêt de Carnoët. Selon le médecin légiste, elle était enceinte, a copulé peu avant sa mort, et a mangé des baies rouges. Le sagace détective ne manque pas de noter ces indices encore minces. Cyrian, beau jeune homme un peu efféminé, est journaliste débutant à la gazette locale (dont son père est actionnaire). Le détective accepte qu’il suive son enquête. À condition de se méfier du peintre Charles Filiger, qui a la réputation d’aimer les éphèbes. Pinkerton préfère, lui, la belle Ernestine, employée de l’hôtel. Plusieurs suspects sont possibles : le sanguin charretier Léon, avec lequel le détective a eu une altercation ; le légiste qui apprécie trop les jeunettes ; l’ouvrier qui découvrit le cadavre ; l’étrange moine, mystique et intemporel, croisé dans la forêt ; et pourquoi pas le peintre Filiger.

Comme le craignait Pinkerton, un second meurtre est commis, similaire au premier. Retrouvée dans les mêmes parages, la jeune Marie était aussi enceinte, et mangea également des baies rouges. Ces fruits vénéneux provoquent la somnolence, ce qui simplifie l’acte meurtrier. Le château tout proche abrite les vestiges d’une abbaye, et sans doute un autre secret. Car le châtelain a un frère jumeau fort discret. Dans cette forêt, la légende de Connomor le maudit (émule de Barbe-Bleue) est encore vivace. Pinkerton y croise encore une fois le moine.

Le détective lance la rumeur que son amante Ernestine est enceinte. Si certains devinent peut-être la feinte, le coupable s’attaque bientôt à l’appât. Malgré l’intervention de Pinkerton, le criminel parvient à s’enfuir. Mais le piège s’est déjà refermé sur lui, car la forêt est cernée.

C’est la 4e aventure de ce héros perspicace. On y côtoie une fois encore les peintres qui firent la réputation de Pont-Aven et des environs. Ainsi que Mme Henry, femme de caractère qui les logea. Décors et ambiance de l’époque sont restitués avec une belle justesse. Quant à l’intrigue, elle est habilement maîtrisée par Serge Le Gall, qui a une dizaine de romans à son actif. L’énigme est mise en valeur par une très agréable souplesse narrative. Le personnage du fantomatique ermite de la forêt offre une dimension spirituelle à cette histoire. Le cynique légiste est aussi très réussi. Même le jeune journaliste cache un petit secret. Un « polar historique » de bon niveau..

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :