Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Serge Le Gall : Coup fourré dans les Monts d’Arrée (Ed.Bargain, 2008)

 

08-LE GALL-3Il habite un tranquille quartier résidentiel dans un petit village. Expatrié en Afrique, il est revenu chez lui pour s’occuper de sa mère adoptive, dont la santé faiblit rapidement. Alice, la jeune aide-soignante, prend quotidiennement soin de la vieille dame. Bien que mariée, Alice s’offre quelques plaisirs sexuels avec le fils de sa patiente. Celui-ci n’est pas très apprécié de la population hypocrite du quartier, ce qu’il n’ignore pas. Il s’en moque, ce qui renforce son image de cynique colonial.

Depuis qu’il a croisé sous la pluie sa voisine semblant désemparée, il est intrigué par ce couple habitant la propriété d’à côté. Il pense que la femme est victime de violences conjugales. Après s’être immiscé de nuit chez eux, il profite de l’absence de ses voisins pour visiter leur maison. Il est convaincu que cette femme maltraitée a besoin d’aide. Sans doute le mari a-t-il repéré des traces de sa visite clandestine, car il semble maintenant le surveiller lui aussi. Un antagonisme malsain s’installe entre eux. “Le jeu avait commencé. Je n’avais pas envie que la partie soit trop courte […] Nous avions une partition subtile, que je pressentais dangereuse et violente, à jouer. J’avais donc envie qu’il me voie et qu’il sache, un peu comme les armées face à face sur le champ de bataille.” Il en est obnubilé par cet affrontement.

Le voisin a pénétré chez lui, de jour, apeurant sa mère, laissant un fatras dans sa chambre, dérobant quelques objets. Le même adversaire lui adresse une série de photos volées d’Alice lors de leurs ébats sexuels. Il se venge en diffusant dans le quartier une version sonore de ses voisins faisant l’amour. Ce qui suscite d’acerbes commentaires de la population. D’autant que les gendarmes ont déjà enquêté suite à une altercation avec un rigide adjudant retraité. Ils reviennent pour un cas plus grave : une vieille dame vient de se noyer dans son puits, et ce n’est peut-être pas accidentel. Le mari jaloux et violent de sa voisine est allé trop loin. Supprimer ce monstre, il y est résolu mais ne sait pas encore comment. La voisine battue se confie enfin à lui. Ils deviennent intimes, et se préparent à partir ensemble après avoir châtié le mari…

Cette fois, ni le commissaire Landowski, ni le détective Pinkerton, héros habituels de l’auteur, ne sont concernés. C’est un authentique suspense de très belle qualité qu’a concocté ici Serge Le Gall. Une femme en détresse, un héros chevaleresque, et un conflit de quartier - guéguerre de potaches qui risque fort de virer au drame. “Avec des voisins comme ça, tout peut arriver. Et rien que du mauvais.” confirme une amie du narrateur. Soulignons la bonne construction de l’intrigue (l’histoire étant racontée après les faits) et un certain humour (ironique au sujet de l’adjudant retraité ou du paysan Arsène). Protagonistes et situations sont absolument convaincants. L’auteur prend du plaisir à écrire, à nous entraîner dans ce jeu de massacre, on le sent.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :