Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Serge-Yves Ruquet : Marseille sur maire (Jigal, 2007)

07-Ruquet Jeune slameur black, Théo suit un stage d’insertion au SRPJ de Marseille. Son premier contact avec le policier Yann Rannou est assez brutal. Pourtant, une bonne entente s’installe vite entre eux. Âgé de 33 ans, Yann (dit Le Breton) est chargé d’enquêter sur “le fada de Toulouse”, un tueur laissant des liasses de billets en francs sur ses cadavres. Le dossier lui est confié sur ordre de Raymonde Charles, maire de Marseille, sa tante qui a élevé Yann. Quand celui-ci se rend avec Théo à la mairie, ils croisent l’ambitieuse Aurore, principale adjointe. C’est l’ex du policier. Raymonde Charles exige que Yann s’occupe d’un promoteur immobilier, Patrick Alfon, sans préciser pourquoi.

A partir de là, Yann s’enfonce dans les pires ennuis. L’aide de Théo lui est plus qu’utile en diverses occasions. Yann doit buter son supérieur, qui menaçait de le supprimer. Raymonde est abattue par des tueurs à moto. C’est Aurore qui assure l’intérim à la mairie. En cavale, Yann a besoin de sa protection. La DST débarque en nombre à Marseille, ce qui irrite les flics locaux. Yann veut comprendre pourquoi sa tante refusa le centre culturel, projet d’Alfon à l’origine de cette engatse meurtrière. Avec Théo, ils interrogent l’architecte et Alfon. La version finale du programme immobilier est moins culturelle qu’annoncé. L’armée co-financerait, et un vaste étage serait consacré au jeu. L’affaire était trop puante pour l’honnête Raymonde Charles.

Restant en contact avec Aurore, Yann envisage de cesser sa cavale. Mais il est la cible des tueurs à moto, employés par des mafieux. Quand la DST s’en mêle, la bagarre avec les flics locaux est sévère. Le fada de Toulouse sera bientôt arrêté. Yann discute avec un mafieux, qui se qualifie de manager du crime. Le Breton comprend que c’est le ministre de l’Intérieur, de passage à Nice, qui a toutes les réponses...

Dans la lutte contre les corrompus et prédateurs de tout poil, si rien n’est gagné, rien n’est perdu. Tant que certains garent au cœur un idéal de justice, un monde honnête reste possible. Mieux vaut un éternel combat que la victoire définitive des crapules puissantes. Telle est en substance la morale de cette aventure agitée. L’intrépide Yann et son compère Théo sont entraînés dans une tourbillonnante succession de péripéties. Ils reçoivent autant de mauvais coups qu’ils en donnent. Ces purs et durs, chasseurs de manipulations, quêteurs de vérité, sont absolument attachants. Autour d’eux, quelques-uns se rallient à leur cause. Un réjouissant roman d’action.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :