Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Stéphane Jaffrézic : Tri Yann Tro Breizh (Éd. Bargain, 2009)

09-JAFFREZICLes spectacles du groupe Tri Yann connaissent un beau succès dans l’Ouest et à travers la France depuis plusieurs décennies. Cette fois, les Tri Yann présentent un show sous chapiteau, pour un “Tro Breizh (Tour de Bretagne) en cinq dates. Entre ambiance festive et stress, ils débutent leur tournée à Nantes, leur ville d’attache. Trois mille personnes sont au rendez-vous. Mais dès le début de leur prestation, une panne technique se produit. Un compresseur a été saboté. Malgré l’adversité, le spectacle se passe très bien. Quatre jours plus tard, c’est à Rennes qu’ils donnent leur deuxième représentation. En début de soirée, les caissiers sont victimes d’un braquage qui apparaît improvisé. Bien qu’on leur ait volé la recette, “the show must go on.

Quelques jours après, le concert des Tri Yann à Saint-Brieuc se déroule sous protection policière. Aucun incident ne vient entacher la soirée. La quatrième étape de leur Tro Breizh se passe à Brest. Cette fois, c’est le régisseur Ludovic qui est malade à cause d’une bouteille d’eau contenant de la digitaline. À chaque incident, le responsable des méfaits à signé d’une lettre : F, puis R, puis E, et enfin D. Il est donc possible que Fred ou Freddy, deux membres de l’équipe des Tri Yann, soient visés. Enquêtant sur l’affaire, le policier Perrin surveille en particulier Serge Morchain, un journaliste effectuant un reportage sur les Tri Yann. Le cinquième spectacle est prévu à Vannes.

À Concarneau, le policier Maxime Moreau résout (avec ses méthodes assez expéditives) une série de vols perpétrés dans la région. Ce n’est pas tant les réfugiés venus des Balkans, vivant dans un campement malsain, qu’il a voulu prendre en flagrant délit. Ces miséreux sont exploités par un certain Alborg, un chef de bande enrichi par divers trafics. Le cas étant réglé, Maxime Moreau accepte l’invitation de son ami Serge Morchain, d’assister au spectacle des Tri Yann à Vannes. Le journaliste l’informe des précédents incidents qui ont perturbé la tournée du groupe. Quand Moreau et sa compagne arrivent à Vannes, le chapiteau a été incendié, causant la mort d’un agent de sécurité…

Cette histoire (parfaitement documentée à la source) donne l’occasion de mieux connaître l’univers des Tri Yann. En choisissant pour personnages centraux ce groupe musical à la longévité remarquable, Stéphane Jaffrézic se renouvelle avec un bonheur certain. La construction du récit est aussi équilibrée que vivante. On sent que, très inspiré, il y a apporté le plus grand soin. Après la suite de déboires vécus par les Tri Yann, nous retrouvons le héros habituel de l’auteur, Maxime Moreau. Comme dans ses premières aventures, il participe activement à cette affaire, où le danger se fait de plus en plus tangible. Soulignons qu’il s’agit davantage de roman à suspense, où plane l’ombre du coupable, que de stricte enquête policière. Le résultat est vraiment très convaincant.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :