Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Sylvie Callet : Moulin à vent (Les Presses du Midi, 2010)

10-CALLETVivant dans la région toulonnaise, le méridional Jo Bianco est un comédien sans emploi qui s’improvise parfois détective amateur. Venant d’hériter de son ami Bèbe, il peut espérer quelques fonds en vendant le bar du défunt. Si la vieille R5 qui fait partie de la succession est une antiquité bringuebalante, elle l’aidera quand même à se déplacer. Justement, Jo va devoir quitter son refuge chez la belle lieutenant de police Flo. Il vient d’apprendre que son frère Louis-Édouard, qui habite en Beaujolais, est dans le coma. Jo s’est éloigné depuis longtemps de ce désagréable frère, un vrai facho, et n’apprécie guère sa pimbêche de belle-sœur, Mathilda. Néanmoins, Louis-Édouard reste un des rares membres de sa famille, et le soudain choc qui l’a plongé dans le coma intrigue Jo. En outre, il a envie de connaître sa petite nièce, la dégourdie Mary-Anne.

Belle propriété que le domaine de la Rochejouhant. À son arrivée au château, Jo est accueilli avec rudesse par Franck, un cousin de Mathilda. Sa belle-sœur se montre peu chaleureuse et avare d’explications sur le cas de Louis-Édouard. Ne rechignant pas à apprécier les vins locaux, Jo est vite adopté par Luna, la vieille employée du château. Par contre, au déjeuner du lendemain midi, l’ambiance est plutôt réfrigérante. Les hôtes en sont le couple Delaunay et le poète Verbaurin. Jo n’imagine pas sympathiser avec eux ou l’omniprésent Franck, pas beaucoup plus avec son propre neveu Jean-Noël. Heureusement, il trouve une deuxième alliée grâce à la petite Mary-Anne. Tout ça n’indique pas clairement à Jo ce qui a conduit son frère dans cet état. À l’hôpital, la séduisante infirmière Angélique n’est pas insensible au charme du sudiste, mais ne peut le renseigner.

Jo apprend finalement que Louis-Édouard a été licencié, sous le prétexte de la Crise, de son poste de cadre bancaire. Depuis, sachant qu’une propriété comme la leur coûte une fortune, il s’est endetté auprès des Delaunay. Il semble que ceux-ci réclament leur prêt. Mathilda affirme que son mari était violent envers elle ces derniers temps, mais Jo y voit un joli mensonge. C’est en se promenant dans les bois que Louis-Édouard a été victime d’un accident, ou d’une agression. Selon le poète Verbaurin, la moto de Franck aurait foncé sur le frère de Jo. Le détective amateur ne peut faire pleinement confiance à ce témoin incertain. Quant à l’alibi de Franck, pas vraiment fiable non plus. Et quel est donc le rôle du gigolo Silvio, neveu de Luna ? C’est en jouant à Robin des Bois avec sa petite nièce Mary-Anne que Jo va découvrir de nouvelles pistes intéressantes…

Les puissants thrillers aux intrigues complexes et les romans noirs aux thèmes sociétaux possèdent d’évidents mérites. Les comédies à suspense ne manquent pas de qualités non plus, comme en témoigne ce nouveau titre de Sylvie Callet. Un petit jaune nous avait fait connaître le personnage de Jo, aimable dilettante plongé dans d’énigmatiques affaires. Le voici qui enquête dans les domaines et les sous-bois du Beaujolais. Évidemment, il se fait un peu voler la vedette par sa nièce. Néanmoins, face à une poignée de suspects, il doit faire la lumière sur une situation pas si simple. Malgré ou à cause de mon état d’épuisement, un essaim de question vibrionnait dans mon cerveau enflé, empêchant le sommeil de me trouver. Non seulement la tonalité est souriante, mais le récit enjoué introduit une belle complicité avec le lecteur. Dans l’esprit de Jo, des voix d’actrices féminines interviennent parfois pour qu’il se concentre davantage. On partage son avis sur la hautaine Mathilda, le méprisant Franck, et toute la clique qui les entourent. L’écriture est inspirée, joyeuse souvent, caustique aussi. Un roman très agréable.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :