Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Sylvie Rouch : L’immobilier flambe, le SDF brûle (Coop Breizh, 2008)

08-ROUCH-léo2017. Le site d’infos sur Internet du cyber-journaliste Léo Tanguy est toujours très fréquenté. Engagé par une femme énigmatique, Ariane, Léo enquête dans la région de Saint-Malo. Quelques mois plus tôt, une ferme des bords de la Rance a été incendiée. Le sinistre causa la mort d’un SDF non identifié, sans doute un sans-papier. Ardent militant du Front de Libération du Littoral Breton, Yann Jolivet est accusé de cet acte. À quelques jours de son procès, il fait une grève de la faim. Élise, l’épouse de Jolivet, ne nie pas que son mari et leurs amis étaient présents avant l’incendie, mais juste pour dénoncer un projet contraire à la Loi.

Près de la propriété en question, Léo rencontre des voisins : le vieux Suliac et le taciturne Armel Briand. Ce dernier en veut aux trois héritiers qui mirent en vente la maison aujourd’hui brûlée. L’un d’eux, qui n’était pas vendeur, reçoit sans amabilité Léo. Pour se renseigner chez le notaire Sauvignac, l’enquêteur se fait passer pour un client auprès de la négociatrice Rozenn. Elle lui confie que les autorisations de projets immobiliers dépendent d’un officiel, Mabire. Si celui-ci fait respecter strictement les règles de la Loi Littoral, ce n’est pas par idéologie : il favorise ainsi les nantis et leurs propriétés luxueuses.

Le temps presse pour démontrer l’innocence de Jolivet. Léo ignore toujours la motivation d’Ariane dans cette affaire. Des amis du couple Jolivet, partisans d’un habitat réfléchi, ont aussi subi les décisions de Mabire. Sans doute est-ce également le cas d’un riche Anglais, premier acquéreur potentiel de la ferme incendiée. Le notaire a privilégié le projet d’une SCI, avec l’aval du puissant Mabire. Non seulement la demeure sera transformée en résidence haut-de-gamme, mais Rozenn avoue que d’autres aménagements sont prévus. Un ami de Léo lui apprend que de nombreuses plaintes contre le notaire Sauvignac ont été classées sans suite. Léo identifie enfin Ariane. L’enquêteur interroge le client anglais, qui confirme le rôle de Mabire...

Léo Tanguy, le Zorro du Web, s’attaque à de douteuses pratiques immobilières. Le respect de la Loi Littoral, qui protège les sites côtiers, est un sujet sensible. Aujourd’hui, des dérogations sont accordées sous de mauvais prétextes. Demain, seuls les plus aisés auront-ils le droit de vivre en bord de mer ? Tel est le thème qu’aborde Sylvie Rouch (auteur de Corps-mort, Prix Polar dans la Ville 2007). Plus amateur de soirées corsées au pub que de régimes végétariens, de thés et de saunas, Léo sait ruser en séducteur pour glaner des infos. Ses investigations progressent à bon rythme, sur une narration plutôt enjouée. C’est un plaisir de suivre les aventures de ce héros, défenseur des causes où prime l’humanisme.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :