Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Thierry Bourcy : Les traîtres (Folio, 2010)

10-BOURCY-folioPrintemps 1917. Troupes françaises et allemandes se font face autour du lac des Soyeux, près de Chamblay. Ce matin-là, un fantassin nommé Blaise Pouyard est retrouvé poignardé sur la rive du lac. Ce pourrait être un coup des boches, comme le pense le colonel Tessier. Policier dans le civil, ayant déjà mené des enquêtes au front, Célestin Louise est convoqué par le général Vigneron. Il le charge de découvrir la vérité sur le meurtre. L’officier appartiendrait aux services de contre-espionnage, semble-t-il. Célestin Louise demande à être assisté par le jeune Germain Béraud, qui a déjà enquêté avec lui. Le duo interroge d’abord Mélanie Lepouy, une fille du village employée dans une usine de vêtements. Elle ne pense pas que Lannoy, son ex-soupirant, de passage en permission, ait assassiné le soldat. Selon elle, Pouyard était tracassé par quelque chose dont il ne lui a pas parlé. Des traces sur la rive du lac donnent à penser que la victime a pu être témoin d’un trafic, avant d’être éliminé. Peu après, Mélanie Lepouy est découverte égorgée. Pour le colonel Tessier, ça concerne la gendarmerie.

Célestin estime curieux que la 27e compagnie, qui était cantonnée près de là, ait été déplacée vers une nouvelle affectation. À Luxeuil, l’État-major lui confirme que c’est une décision normale. Ce qui ne l’est pas, c’est qu’un camion fonce sur l’enquêteur, puis qu’un contact avec qui il avait rendez-vous soit abattu. Le duo récupère l’appareil photo de Mélanie, avec sa pellicule, chez le père de la jeune fille. Peut-être contient-il des preuves d’un trafic. On ordonne à la compagnie de Célestin et Germain de mener un assaut par le lac contre l’ennemi. Décision absurde, à moins qu’on ne veuille se débarrasser de leurs sections. Évidemment, le résultat est désastreux. Entre massacre et noyades, les deux enquêteurs s’en tirent vivants. Simulant leur disparition dans le lac, ils comptent poursuivre leurs investigations. Rejoindre la Somme pour interroger l’artilleur Lannoy, l’ex-ami de Mélanie, s’avère un périple bien compliqué en ces temps de guerre.

Quand Célestin et Germain sont repérés comme déserteurs par des gendarmes, ils parviennent à s’enfuir en volant un camion de munitions. Au PC où Lannoy est affecté, celui-ci apparaît peu suspect. Le duo se fabrique un faux ordre de mission et quelques autres documents afin de continuer. Ils se dirigent vers le Chemin des Dames, afin de rejoindre la 27e Compagnie. À Soupir, ceux-ci sont en première ligne du front. Les enquêteurs interrogent mine de rien les soldats, avant de participer avec eux à une attaque. Le duo est enlevé par surprise, et convoyé jusqu’à Paris. Ils s’aperçoivent qu’une de leurs pistes ne désigne pas un lieu, mais une personne…

C’est la quatrième aventure de Célestin Louise, policier parisien, au cœur de la guerre de 14-18. Ancien pickpocket, son acolyte débrouillard Germain est moins expérimenté, mais plutôt efficace aussi. S’il s’agit bien d’un roman d’enquête, le contexte apporte au récit une ambiance très particulière, forcément sombre. Car Célestin est un soldat comme les autres, entraîné dans cette gigantesque boucherie. À cette époque, le général Nivelle ne connaît que l’offensive, fatalement sanglante. On partage l’esprit des troupes en survie, obéissant malgré la stupidité des ordres. Célestin ne croit pas au hasard, c’est bien pour protéger un secret qu’on les envoie se faire tuer. Quand ses investigations se font clandestines, au risque de passer avec Germain pour des déserteurs, l’histoire en devient d’autant plus captivante. Il ne suffit pas de situer l’adversaire, encore faut-il l’arrêter. Les péripéties agitées se succèdent à bon rythme dans ce roman fort réussi.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :