Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les chroniques polars et bédé        de Claude Le Nocher - ABC POLAR

1850 chroniques - faites défiler la page - ou cliquez sur l'initale du nom de l'auteur recherché

Thierry Marignac : Maudit soit l’Éternel ! (ActuSF, 2008)

09-MARIGNAC-actusfDepuis le Concile de 2020, la situation religieuse mondiale s’est radicalisée. Les occidentaux sont rassemblés au sein de l’Église Multiculte, tandis que les Musuls ont créé le Califat Unifié. Chacun à construit un mur de protection contre l’autre. Entre le mur Anti-Musuls et le mur Anti-Roumis, s’étend un espace contaminé appelé la Zone, où vivent des bannis de la Foi, les Contractuels. Néanmoins, toute frontière est perméable aux trafics, comme aux mauvais coups entre les deux camps opposés. Jean-Pierre, le Roublard et le Secrétaire, trois amis depuis l’adolescence, ne sont pas les plus fervents croyants de la Chrétienté.

Employé aux Saintes Écritures, c’est le Secrétaire qui nous raconte leurs mésaventures. Sans doute est-il le moins ambitieux du trio. Malgré la pression maternelle, les Codes du mariage et de la bagatelle s’étant abominablement compliqués depuis 2020, il hésite à tenter l’expérience. Sa mère vit avec le Sacristain, exorciste en titre, bénéficiant de maints honneurs. Fils d’Avocat liturgique agréé par le Vatican, Jean-Pierre a exploité ses dons d’orateur et son charisme de leader pour écarter le Cardinal. Devenu Sous-Diacre, il gère les affaires religieuses à la place du Cardinal. Le Roublard, c’est autre chose. De caractère suicidaire, il a finalement été expatrié dans la Zone. C’est l’opportunité qu’il attendait car, depuis, il y mène un fructueux bizness. Il traficote sans problème avec les Musuls, jamais à court de combines.

Un jour, Jean-Pierre et le Secrétaire décident d’aller le voir dans la Zone. Ils logent à l’Abbaye, où Jean-Pierre adresse un sermon aux nonnes sur les vertus de l’alcool. Pas étonnant que les choses dégénèrent après ça. Le Secrétaire repère sœur Marie-Thérèse de l’Annonciation, mais il y a peut de chance que sa mère l’accepte comme bru. À l’occasion de cette virée, Jean-Pierre a perdu son portefeuille contenant de précieux documents. Accompagné par le Commando du Juste, le duo retourne dans la Zone récupérer l’objet. Ne pouvant accuser les pilleurs de troncs, il faut organiser une séance d’exorcisme, qui tourne comme toujours à la pagaille.

(Le Bon Dieu n’a pas que ça à foutre, 2e partie) Tout ça a donné l’envie à Jean-Pierre de devenir Exorciste titulaire, à la place du Sacristain. Avec ses amis pour assistants, il va se lancer dans des tournées missionnaires au cœur de la Zone. Le rituel risque d’être un peu différent. En face, chez les Musuls, Ahmed le dompteur est le chef des Services Spéciaux du Califat. C’est cet espion efficace et cruel qui a réussi à polluer certains aliments des Roumis. Quand le problème des relais holographiques se pose, il envoie Mémhet chez les Infidèles, avec l’agent Ispahan. Le Roublard et le Secrétaire vont leur permettre de suivre la tournée de l’exorciste Jean-Pierre. Ainsi, ils verront si des radars holographiques existent. En réalité, le Roublard a une idée derrière la tête…

Peut-être s’agit-il de Science-Fiction, ou plus justement de fiction. Quelque soit le qualificatif, ces deux nouvelles (qui se font suite) constituent des récits hilarants et délirants. Les tribulations déjantées de ce trio, dans un monde où règne l’absolutisme religieux, sont savoureuses. Pour contrer l’excès de domination ecclésiastique, la solution consiste à semer le bordel, semble nous dire Thierry Marignac. Pour ses héros, tous les moyens sont bons, surtout s’ils en tirent un bénéfice. Le désordre et la confusion supposant une narration débridée, voire saccadée, les amateurs d’histoires linéaires seront déroutés. Les autres adoreront sans nul doute. Il n’est pas si fréquent qu’un auteur sache traiter avec humour le thème de la religion, profitons-en !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :