Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

Jean-Pierre Ferrière : Meurtres en bonus (Éditions Campanile, 2013)

Durant cet été 2013, grâce à l'excellente initiative des Éditions Campanile, cinq romans de Jean-Pierre Ferrière sont à nouveau disponibles en format poche, dans une collection baptisée Rose&Noir. Ont été choisies quelques-unes des meilleures intrigues de ce grand auteur populaire, qui publie depuis 1957. Après “Des relations de plage”, continuons à explorer l'œuvre de Ferrière, avec “Meurtres en bonus”.

Dans ce suspense au contexte actuel, Jean-Pierre Ferrière transmet toujours son plaisir d’écrire, de nous raconter sur un ton souriant une très bonne histoire. Il crée une certaine connivence avec son public. Qu’on ne s’y trompe pas : si ses romans sont fluides et peu noirs, ils sont diablement bien construits, malins, impeccables. Il utilise souvent le thème du cinéma, que ce cinéphile passionné connaît mieux que quiconque. Cette fois encore, on est convaincu. Du pur bonheur !

 

Le film “Ligne de Cœur” est édité en DVD plus de trente ans après sa sortie en salles. Cette œuvre méconnue était l’adaptation d’un roman de Frédéric Lanvin, comédien devenu célèbre depuis. Ce qui provoque des réactions chez les acteurs du film et la veuve du réalisateur, c’est l’un des bonus : une interview audio illustrée de photos. Pierre-François de Waz, star de l’époque dont ce fut le dernier rôle, ironise sur la médiocrité de ses partenaires et du cinéaste. Les artistes du film se retrouvent bientôt à Sarrebach, en Alsace, où de Waz vit avec son épouse Alma. Installés au Grand Hôtel, ils veulent exiger des explications sur les propos de l’octogénaire. Bien qu’ayant reçu des lettres anonymes, de Waz est moins inquiet que sa femme. Celle-ci alerte les policiers locaux, qui vont s’intéresser aux clients de l’hôtel.

Frédéric Lanvin est furieux contre de Waz. Son inséparable ami de trente ans Édouard Seguret espère toujours fortune et gloire dans son ombre. Catherine Cartier, vedette féminine du film, riche veuve, n’a pas changé physiquement et voudrait reprendre sa carrière d’actrice. Gloriane Saint-Jean, excentrique veuve du réalisateur, défend la mémoire de son époux. Elle est accompagnée de l’ex-acteur Fabrice Fontaine. Ce brocanteur homo sait tirer profit de leur amitié, et de toute opportunité. De Waz est assassiné. En état de choc, son épouse reste prostrée. Le SRPJ étant trop occupé, les policiers Mayence et Lucas enquêtent. Les comédiens, qui se soupçonnent mutuellement, font de bons suspects. En visionnant le film et ses bonus, Mayence et Lucas pensent interroger Margot Monestier, qui interviewa de Waz. Ils vont apprendre qu’elle a disparu. Une photo du couple de Waz est trouvée par Lucas chez Margot à Paris, ce qui peut aider Alma à sortir de son mutisme. Il y aura d'autre morts dans ce petit cercle “d'amis”...