Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

Lisa Gardner : Preuves d'amour (Éd.Albin Michel, Spécial Suspense, 2013)

À Boston, Tessa Leoni est agente de police, patrouillant la nuit. Âgée de vingt-six ans, elle a une fille de six ans, Sophie. Mari de Tessa, Brian Darby travaille pour une compagnie maritime. Deux mois sur un navire, deux autres à terre. Malgré les rythmes de Brian et de Tessa, leur vie s'est bien organisée. D'autant que Mme Ennis, vieille dame proche de la jeune mère, est présente quand il s'agit de garder Sophie. Cette enfant est une gamine intrépide, qui adore sa mère et a bien adopté Brian. La famille vit dans sa maison à lui, au cœur d'un quartier central de la ville, depuis trois ans. Leur garage est dédié au sport, à un outillage complet non utilisé et aux rangements maniaques de Brian. Depuis près d'un an, il s'est beaucoup musclé, s'adonnant à un entraînement intensif en salle. Par ailleurs, on l'estime aimable, s'occupant avec sensibilité de Tessa et de Sophie.

D.D.Warren est commandant de la brigade criminelle de Boston. Ayant pour compagnon Alex, elle pense être aujourd'hui enceinte de lui. En ce dimanche neigeux de mi-mars, elle est appelée par son collègue Bobby Dodge pour un meurtre. Tessa Leoni vient d'abattre son mari, en rentrant chez eux au petit matin. Sa fille Sophie a disparu. Peu d'indices à récolter sur la scène de crime piétinée, si ce n'est une trace humide dans le garage. Tessa porte des traces de coups sur le corps et au visage. Elle aurait tiré en légitime défense. Un témoignage préparé de sa part, dans lequel D.D.Warren discerne des incohérences. Tessa n'est d'ailleurs pas une faible femme, elle a suivi des cours de combat. Hospitalisée, il s'avère que Tessa a vraiment reçu des coups ce matin-là. L'alerte-enlèvement est lancée pour essayer de retrouver la petite Sophie, mais n'obtient pas de résultats.

Le passé de Tessa ressurgit. À seize ans, elle a abattu en légitime défense le frère de sa meilleure amie, Julianna Howe. Sombrant un temps dans l'alcoolisme, elle eut son enfant seule. Elle se ressaisit, faisant des sacrifices pour entrer dans la police d’État. Hamilton, le lieutenant-colonel dirigeant la caserne où elle est en poste, était informé de tout cela. À l'exception de Shane Lyons, délégué syndical de leur brigade, Tessa fréquentait peu les autres agents. Il est possible qu'elle ait été impliquée dans une escroquerie touchant les finances de leur caserne. D.D.Warren finit par comprendre que la chronologie des faits est inexacte, concernant la mort de Brian Darby. Elle met bientôt Tessa en état d'arrestation. Incarcérée, la jeune femme sait que le sort de sa fille est entre ses mains, et projette déjà de s'évader. D.D.Warren ignore encore beaucoup de détails sur son mari...

 

C'est grâce à la première aventure de D.D.Warren que Lisa Gardner fut récompensée en 2011 par le Grand prix des lectrices de ELLE pour “La maison d'à côté”. On a pu retrouver cette policière dans “Les morsures du passé”, et maintenant dans ce “Preuves d'amour”. À l'opposé d'une “experte en tout”, D.D.Warren peut ressentir les choses, mais ne prétend jamais avoir la science infuse. Par exemple ici, si elle note un détail sur les lieux du crime, c'est l'autopsie du corps de Brian qui lui offre le bon raisonnement. À la fois, une pro qui ne s'en laisse pas conter, risquant néanmoins de déjouer avec retard les ruses de suspects habiles. Petites failles qui la rendent humaine, tout en restant solide et logique, voilà certainement le contraste faisant que l'on sympathise avec cette héroïne.

Cette histoire est un face-à-face, à la double narration. Les faits autour de D.D.Warren, d'une part. Le récit de Tessa Leoni, d'autre part. Le portrait de cette dernière se dessine de plus en plus nettement. Ce n'est pas une femme au parcours ordinaire. Début de vie chaotique, mais elle est intelligente, se préparant au mieux pour franchir les obstacles. On verra que sa sortie de prison est préméditée, et qu'elle connaît les cibles à détruire pour espérer récupérer Sophie. Au sujet de la disparition de l'enfant, l'auteure ne cultive pas les effets pathétiques mélos. La gamine n'est pas moins volontaire que sa mère. Lisa Gardner a concocté une intrigue dominée par les femmes, et c'est ce qui en fait la force. Un roman d'enquête au suspense palpitant.