Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

Pascal Thiriet : J'ai fait comme elle a dit (Éd.Jigal, 2013)

Du côté de Suresnes, Pierre est plus ou moins agent immobilier, vaguement en couple avec Mathilde. Malgré son physique typé, il n'est ni vraiment Corse, ni absolument Arabe. Ça ne le dérange pas de s'avouer fils de pute, comme son copain de toujours, Mo. Sahaa est une Asiatique qu'il connaît depuis quinze ans, orpheline boat-people débarquée dans son école. Fascinante Sahaa, avec laquelle il vécut quelques temps. Jusqu'à ce que la belle lui préfère le dealer Tom-Tom. Comme ça ne marche plus du tout avec son compagnon, Sahaa trouve refuge auprès de Pierre. Ou plutôt, elle s'impose chez lui. Elle est mêlée à un truc pas banal, qui doit lui rapporter le pactole. Un petit groupe de scientifique a caché son invention dans un coffre en Suisse. Sahaa est une des bio-clés garantissant que leur secret est à l'abri. Ce n'est pas sans danger, vu qu'un des savants associés s'est déjà fait buter. Amoureux d'elle, Pierre est prêt à suivre Sahaa, à la protéger : “Elle était ma reine-putain, j'étais un crétin de chevalier à son service.”

Mieux vaut filer au plus tôt, vu que la vieille voisine vient d'être tuée par erreur, et par des inconnus. Le plus sûr chemin entre Paris et Zurich passe par la Belgique. Quand on est armé comme Pierre, le train est moins surveillé que l'avion. Oui, mais Tom-Tom poursuit le couple dans le TGV vers Bruxelles. Le dealer est moins inquiétant que les deux types bien sapés aux yeux bleus et froids qui l'accompagnent. Plus prudent pour Pierre et Sahaa d'aller jusqu'à Anvers. Un endroit où, bien qu'ils ne parlent pas le guttural, ils vont se faire des amis : des chauffeurs de taxi irakiens ex-partisans de Saddam Hussein, des skinheads mâles et femelles, un hôtelier local originaire de Corse. Après une nuit bercée par les chansons des Garçons Bouchers, Pierre ramène à Sahaa un sanglant trophée.

L'Asiatique ayant mis hors-service son ex Tom-Tom, mais pas les deux affreux qui les pourchassent, il est temps de passer chez les Teutons. Direction Francfort-sur-le-Main. Leurs tribulations en Germanie ne sont guère plus calmes que le début de leur périple. Il est préférable de faire profil bas, avant de passer en Suisse, où la fortune est censée les attendre. N'empêche qu'ils ont toujours les deux méchants aux fesses. Ils contactent Léo, un des autres bio-clés du coffre secret des scientifiques. Rendez-vous étant pris dans un bar façon Chicago, Pierre obtient quelques infos supplémentaires sur l'affaire à laquelle il ne pige pas grand chose. L'essentiel reste pour lui, que Sahaa mène par le bout du nez, de jouer au héros près de sa princesse. Le duo de poursuivants continue à les persécuter. Malgré l'aide de Béate, une Russe aux diverses compétences, et de jumeaux incestueux, bio-clés du coffre, le couple devra aller jusqu'à Venise pour dénouer ce sac de nœuds...

 

Pour simplifier, on pourrait qualifier cette histoire de road-story déjantée, où importe peu le fond de l'intrigue puisque ce sont les rebondissements qui priment. C'est vrai, mais ce serait passer à côté de tout ce qui donne une qualité particulière à ce livre. Des romans d'aventure, depuis les “espionnages” d'antan jusqu'aux “thrillers” actuels, il s'en est publié beaucoup de passionnants. Pour que le lecteur d'aujourd'hui adhère réellement, il faut davantage qu'un récit aux multiples péripéties.

Pascal Thiriet a bien compris qu'une tonalité d'écriture personnelle s'avère indispensable. Afin de créer une harmonie entre humour et noirceur, c'est avec une remarquable souplesse narrative qu'il nous raconte le chaotique voyage de cet improbable couple. Quand par exemple, çà et là dans leur parcours glauque, s'insèrent des souvenirs d'enfance de Pierre, il s'agit bien de nous faire comprendre la psychologie de ce brave garçon. Soumis à une froide maîtresse, sans doute l'est-il. Parce que ce sont toujours les femmes qui, depuis sa mémé jusqu'à Sahaa, ont dirigé sa vie. S'il est ici question d'un nébuleux secret, si la mort accompagne joyeusement nos héros, c'est finalement avec une subtilité certaine que l'auteur nous entraîne dans cette pétillante aventure.