Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claude LE NOCHER

Erle Stanley Gardner : Le canard qui se noie (Un Mystère, 1954)

Loïs Whiterspoon souhaite épouser Marvin Adams. John Whiterspoon, riche père de Loïs, est hostile à cette union. Non pas que le jeune étudiant lui déplaise. Mais le père de Marvin, Horace Adams, a été condamné dix-huit ans plus tôt pour le meurtre de David Atwell. Whiterspoon redoute une hérédité criminelle. Il charge l'avocat Perry Mason de lui donner une opinion sur cette vieille affaire. Horace Adams pouvait effectivement être innocent, selon Perry Mason. Son défenseur n'avait pas choisi une tactique efficace. Alors que les preuves contre Adams restaient fort relatives. Whiterspoon n'est guère convaincu.

Un bureau de détectives privés, l'agence Allgood, mena l'enquête à propos de l'affaire. Celui qui s'en était chargé, Leslie L.Milter, séjourne actuellement à El Templo, non loin de chez Whitherspoon. Vu le manque de moralité de cet homme, on peut supposer qu'il prépare un chantage. Qui en est la cible ? Ce n'est pas Milter qui répondra, car il est la première victime d'un nouvel épisode de l'affaire. Sa mort a forcément un lien avec le cas d'Horace Adams. Un caneton semblant se noyer dans un aquarium peut donner à penser que Marvin Adams est impliqué. Toutefois, il apparaît également que John Whiterspoon est passé par là. Ainsi que la séduisante secrétaire de l'agence Allgood, Alberta Cromwell. Supposée épouse de Milter, celle-ci loge dans l'appartement d'à côté.

Mrs Burr, invitée de Whiterspoon, est en villégiature à El Templo, elle aussi. Mr Burr, bloqué après un accident de cheval et gardé par une infirmière, ne figurera pas sur la liste des suspects. Contrairement au couple Dangerfield. Car Mrs Dangerfield n'est autre que la veuve de David Atwell, qu'Horace Adams fut accusé d'avoir assassiné. Pour la police, John Witherspoon reste le principal suspect du meurtre de Milter. Le jeune Marvin Adams doit, pour sa part, répondre à des questions au sujet d'un second crime. Perry Mason assiste en spectateur à la première audience du procès Whiterspoon. Durant ces préliminaires, son confrère Lawrence Dormer mène mal sa défense. Probablement parce qu'il en sait bien moins que Perry Mason sur les arcanes de ces affaires. Il est temps que l'avocat intervienne pour disculper l'accusé et rétablir les faits…

 

Les dossiers judiciaires traités par l'avocat Perry Mason, en compagnie de sa secrétaire Della Street, sont généralement tortueux. Pourtant, cette affaire reste assurément une des plus compliquées, pour ne pas dire tarabiscotée. Et pas seulement parce qu'elle se réfère à un meurtre jugé plus de quinze ans auparavant. Voici un exemple des cogitations de Perry Mason : “Oui, l'assassin devait savoir qui était le père de Marvin, et aussi que Milter enquêtait à ce sujet… Cela veut dire aussi que l'assassin était au courant de l'expérience du canard. Mais il y a un point qui me chiffonne : l'assassin devait savoir que le canard laissé chez Milter serait identifié. Mais comment pouvait-il le savoir ? Whiterspoon n'a eu l'idée de se rendre à El Templo qu'après mon départ, pour me rejoindre. À moins que...”

Traduit par Maurice-Bernard Endrèbe, “The Case of the Drowning Duck fut publié dans la collection Un Mystère en 1954. Sa seule réédition remonte à 1967, collection Télé-Mystère des Presses de la Cité. Pourtant, ce solide roman est un des plus passionnants de la série Perry Mason.